Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 02:37

16-Forget-me-not-blue.jpg

 

Un grand merci à notre Frère VOLKER qui nous a fait parvenir, suite à l’article publié le 11 Mai dernier sur notre blog, une étude très complète et particulièrement bien documentée qu’il a réalisée sur le Myosotis dans la Franc-Maçonnerie allemande.

Bonne lecture à tous, notre Frère nous a fait un superbe cadeau.

 LE MYOSOTIS

 VERGISSMEINNICHT * FORGET ME NOT

NON SCORDARTI DI ME * NE M'OUBLIE PAS

 En général, un insigne sert à montrer un grade, , une performance fournie ou l'appartenance à un groupe, à une opinion, à une association ou à une organisation.

Il est porté comme un bijou.

La Grande Loge " Zum Sohne " / "Au Soleil" a adopté l'insigne du myosotis (ne m'oublie pas) pour sa grande fête commémorative de 1926 à Brême.

L'insigne fabriqué par la manufacture de porcelaine de Selb/Oberfranken, a été encore porté plus tard (de temps à autres) par d'anciens participants à la réunion.

Sous le 3ème Reich,", le port d'un insigne a été, en général, interdit à une communauté.

La seule utilisation symbolique d'un insigne a été réservée aux insignes des NS-Gliederungen (Sections National-Socialiste) Déjà, depuis avril 1924, la police de Munich avait interdit le port de tout uniforme ou insigne distinctif. Cette décision a été imposée avec dureté.

On a ainsi interdit, par exemple, à l'organisation des Jeunesses catholiques de participer au Fronleichnam (Fête Dieu) et de prendre part au défilé avec ses bannières.

Les dernières Loges maçonniques ont été fermées en 1935 par le régime nazi.

Alors, pourquoi, ultérieurement, ce myosotis devenu le symbole secret de l'appartenance à la Franc-Maçonnerie a-t-il pu être arboré sans difficulté ?

Cela a été rendu possible par le régime nazi lui-même, grâce à l'œuvre d'assistance d'hiver. Cette œuvre d'assistance d'hiver du peuple allemand ( WinterHilfsWerk –WHW- que d'autres traduiront plus tard par ' Travail auxiliaire d'armes' – WaffenHilfsWerke ) était à cette époque une institution semblable à celle de l'époque de la crise économique mondiale de 1929.

Le 13 septembre 1933, le ministre chargé l'Instruction du Peuple et de la Propagande crée une Fondation destinée à renforcer la 'Communauté du Peuple' et à soulager financièrement l'assistance chômage par des actions d'aide d'urgence et des résultats visibles et rapides dans la lutte contre les conséquences du chômage et de la pauvreté.

Pour soutenir les chômeurs et les pauvres, un système de recueil de dons, de renonciation de salaire et de travail volontaire a été organisé dans la population.

De 1933 à 1939, des dons atteignent près de 2,5 milliards de Reich Mark.

Le WHW -Oeuvre d'assistance d'hiver de guerre - se transforme en - Œuvre d'atténuation des conséquences de la guerre -.

L'activité du WHW a influencé la politique financière par un prélèvement d'argent stabilisant les marchés. Son cadre juridique a été marqué par la loi ' portant sur le règlement des collectes (Sammlungsqehnliche) officielles: Loi de collecte du 5 novembre 1934 (Sammlungsgesetz) et loi sur l'œuvre d'assistance d'hiver du peuple allemand (Gesetz über das Winterhilfswerke des Deutchen Volkes) du 1er décembre 1936.

L'oeuvre d'assistance d'hiver a organisé régulièrement une sorte de 'Banque Alimentaire' d'avant-guerre qui se tenait d'octobre à mars.

Dans tout le pays on a demandé aux hommes de renoncer à la viande, une fois par mois, en faveur de l'œuvre d'assistance et de prépare un repas simple et unique, le dimanche, les économies réalisées devant être versées à l'œuvre.

Ainsi, chaque famille participait le dimanche à cette action.

Les collectes mensuelles et de porte à porte n'étaient que quelques-unes des nombreuses actions de générosité.

Bien que ces dons aient toujours été considérés, officiellement, comme spontanés, on y a cependant incité la population par des pressions plus ou moins fortes. A cet égard, le port d'un insigne a servi, durant les jours de collecte, de signe de reconnaissance ou de pièce officielle. Chacun a ainsi arboré un insigne, tel un document d'identification.

La fabrication de ces insignes, a été confiée à des artisans, ce qui a permis également de diminuer le chômage et puisqu'ils devaient toucher toute la population.

On a dû en fabriquer plusieurs dizaines de millions en plusieurs milliers de modèles.

Pour la collecte des 17 et 26 mars 1938, l'œuvre d'assistance (WHW), avait choisi un insigne déjà produit en 1926. C'était celui de la Grande Loge 'Au Soleil - Zur Sonne'.

Les rares Frères qui avaient encore quelques activités se sont immédiatement précipités sur cet insigne qui leur rappelait la commémoration de Brême.

Cet insigne officiel de la collecte du WHW, bien que ne devant être arboré exclusivement que les jours de collecte, a continué à être porté, non comme insigne mais sous le motif "qu'il était si beau, qu'il servait de bijou …".

Après la guerre, Théodore Vogel (1901-1977) a donné un nouvel élan à cet insigne.

L'ancienne manufacture de porcelaine existant toujours, il a fait fabriquer à nouveau cette 'petite fleur bleue' qui est devenue l'un des symboles officiels de la Franc-Maçonnerie germanophone.

Aujourd'hui, la porcelaine a été remplacée par du métal laqué

On trouve parfois des modèles en argent massif, laqué bleu.

Notes

 1926 Il se trouve sur les Colonnes de la 'Fraternité du Main' à Schweinfurt/Würzburg, puis Vénérable de cette même Loge.

1946 Grand Maître de la Grande Loge " Zur Sohne " / "'Au Soleil' ".

1947 Réouverture de la Grande Loge Zur Sohne " à Bayreuth par le Passé GM Beyer.

Adoption du myosotis comme emblème officiel de la 1ère réunion des FF survivants.

1948 Grand Maître de la Grande Loge Unie des Frans-Maçons anciens et acceptés.

1948 Installation de la Loge (L'or blanc du Kornberg' à Selb.(2 avril 1948).

1948 A la conférence des Grands Maîtres de Washington, Théodore Vogel a remis un myosotis à chacun des participants et depuis ce temps, c'est un insigne de reconnaissance couramment utilisé aux USA.

1958 Après avoir contribué au rapprochement des différentes Grandes Loges, il devient le 1er Grand Maître de la Grande Loge Unie d'Allemagne.

(VGD - Vereinigten Grosslogen von Deutschland)).

1958 Réintégration de la Maçonnerie allemande dans la Maçonnerie mondiale.

Repost 0
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 17:03

Le Très Cher Frère Député représentera la Loge au Grand Orient de France et agira en son nom, conformément aux statuts et règlements du Grand Orient et de la Loge et aux instructions qu'elle lui enverra selon les circonstances, conditions auxquelles la Loge s'oblige à ratifier ce qu'il fera en son nom ; il sera tenu de suivre exactement les travaux du Grand Orient et d'en rendre compte à la Loge.

Il gardera le titre de Député et en gardera les fonctions pendant un temps indéfini, jusqu'à ce qu'il ait déclaré ne pouvoir remplir davantage cette place, ou que par de justes motifs, à la réquisition du Frère Orateur, la Loge lui ait retiré le pouvoir pour le confier à un autre ; dans ce cas, le nouveau député serait nommé par élection, à la manière fixée pour les autres officiers.

Repost 0
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 16:51

Tous les Frères qui ont travaillé pour créer une Loge en sont les Fondateurs, et peuvent en prendre le titre, mais cette qualité ne leur donne aucun privilège.

Il est une autre espèce de Fondateurs ; ce sont ceux qui ont été établis Maîtres inamovibles par la Grande Loge de France, et qui pour se conformer à l'article IV , de la section première des Statuts du Grand 0rient, ont renoncé à l'inamovibilité, et ont abandonné à leur Loge leurs Constitutions.

Ces fondateurs jouissent de différents privilèges qui leur ont été accordés par le Grand 0rient.

Le Fondateur conservera le titre d'ancien Maître Fondateur.

Il pourra être élu Vénérable, mais il ne pourra jamais être chargé d'un autre Office que de son consentement.

Lorsqu'il ne sera point Vénérable, il sera constamment placé après le Vénérable.

Lorsqu'il entrera pendant les Travaux, il sera reçu avec les mêmes honneurs que le Vénérable.

Repost 0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 18:38

Prière pratiquée dans les Loges du Grand Orient de France au tout début du 19° siècle

  INVOCATION MAÇONNIQUE A DIEU.

 Les Maçons ne peuvent et ne doivent commencer leurs travaux, qu'après avoir rendu à Dieu, le devoir indispensable de la prière. Dans quelques Loges, on était dans l'usage d'assister au sacrifice de la messe, avant de s'assembler; mais la diversité des cultes ayant été un obstacle à cet acte de piété, il a été abrogé; et dans quelques-unes, il a été suppléé par une Prière à Dieu, conçue dans des termes, et dans une forme qui peut la rendre propre à toutes sortes de croyances.

Nous allons la transcrire pour satisfaire la curiosité de ceux qui désirent connaître cette pièce intéressante.

"Souverain Architecte de l'Univers , c'est à ta plus grande gloire que commencent nos travaux ; ô toi principe radical et générateur T ternaire sacré , Eternel, Etre divin, nécessaire à tous les êtres , dont les décrets portent le caractère de l'amour et de la justice , source de toutes les puissances, germe de toutes les actions, suprême foyer de toutes les félicités , centre universel où réfléchit l'ardeur de toutes les affections de la vie ; vraie sagesse, unique source de tout ce qui existe de vrai; ô toi, qui t'es peint dans tes merveilles, et particulièrement dans l'homme, chiffre universel de ton immensité, nous implorons ton divin amour, inextinguible comme toi, les secours qui nous sont nécessaires pour travailler efficacement au grand œuvre dont l'objet nous rassemble sur ce quarré. Notre volonté est prête à recevoir les rayons suprêmes qui émanent de ta lumière; nous voulons suivre ta Loi , ne nous refuses point ton secours.

Quelque dégradés que nous soyions, nous avons droit à ta miséricorde, puisque quelque grande qu’ait été notre chute , nous n'avons pu tomber que dans tes mains ; tu ne peux donc cesser de faire couler jusqu'à nous , les rayons de ta gloire. Nos travaux n’auront d'autre but que la perfection morale , la pratique de toutes les vertus et la recherche de la vérité; l'union , l'harmonie et l'unité seront à jamais l'objet et le terme de nos actions comme ils le sont de tous les êtres de la nature ; mais nous avons besoin de ton secours ; répands donc sur nous, ton onction salutaire et sacrée , afin que nous puissions te rapporter ces influences vivifiantes, qui doivent faire germer, en nous , les trésors de sagesse et de vérité. Ne permets pas que de fausses doctrines, affaiblissent ou éteignent cette inpulsion précieuse, cet instinct vierge qui nous la fait rechercher comme notre seul appui.

Dans la carrière où nous marchons, fait que tous nos pas nous conduisent vers la lumière, la science et la simplicité ; fais que notre être intellectuel arrive au dernier terme avec la même pureté qu'il avait en commençant son cours ; qu'il rentre avec le calme de la vertu , dans la main  qui la forma ; que cette main reconnaisse en lui le même sceau qu'il en avait reçu , qu'elle y reconnaisse encore son empreinte , et qu'elle y voie toujours son image. Jettes un regard de bonté sur des êtres dont les bras tendent vers toi, et dont les genoux fléchissent devant toi ; bénis nos travaux, et que les progrès qu'avec ton secours, nous ferons dans la vraie science, portent l’Art Royal, jusques aux siècles des siècles."

Repost 0
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 20:40

La Franc-maçonnerie sous les lys

Roger Priouret


Livre.jpg

Voici un ouvrage remarquable sur l'évolution de la Franc-Maçonnerie au XVIIIème siècle, les courants de pensée qui l'ont traversée et son implication dans la Révolution Française.

Roger Priouret évoque le développement d'une mystique maçonnique et des tendances occultistes, notamment à travers un certain nombre de grandes figures comme Ramsay, Martinès de Pasqually, Willermoz, Joseph de Maistre, Mesmer et Cagliostro. Les Francs-Maçons sont à la fois présents et absents dans la grande bataille politique qui va bouleverser la France. Liée à une vision philosophique dont l'auteur éclaire les critères, la Maçonnerie s'inscrit dans un processus historique complexe que narre Roger Priouret en dévoilant le dessous des cartes.

Roger PRIOURET (1913 - 2000) a été journaliste et chroniqueur, notamment à l'Express, au Nouvel Observateur et à RTL. Parmi ses essais, La République des députés et Les Français mystifiés.

Repost 0
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 21:16

forget-me-not.jpg

Depuis quelques mois de nombreux blogs maçonniques français adoptent comme titre principal celui de MYOSOTIS.

Mais, savons nous d'où nous vient ce magnifique et si héroique symbole.

Voici son histoire.

Dès 1934, peu après l’accession d’Hitler au pouvoir, il était devenu évident que la franc-maçonnerie était en danger.

Cette même année, la Grande Loge allemande du Soleil à Bayreuth (une des Grandes Loges allemandes d'avant-guerre), réalisant, l’imminence des problèmes qui allaient  se poser aux Maçons, décida d’adopter comme signe distinctif,  en lieu et place de notre classique "Equerre /Compas", une petite fleur bleue, le myosotis, (forget me not  en anglais, ne m’oubliez pas), jugeant  que ce nouveau symbole n'attirerait pas l'attention des nazis.

Durant toute cette période, dans les camps de concentration, dans les villes, cette petite fleur bleue distinguait ceux de nos Frères qui refusaient que la lumière de la maçonnerie s’éteigne en terre allemande.

En 1947, quand la Grande Loge du Soleil a été rouverte à  Bayreuth, par son Passé Grand Maitre BEYER,  le myosotis  a été proposé et adopté comme insigne officiel de la première convention annuelle des Maçons qui avaient survécu aux années amères d’obscurantisme, et qui réintroduisaient la lumière de la maçonnerie dans les temples.

 Au premier convent annuel des Grandes Loges  Unies d’Allemagne, en 1948, le myosotis a été adopté comme  insigne maçonnique officiel, honorant les frères vaillants, qui  au péril de leur vie, ont poursuivi  leur travail Maçonnique  dans des conditions si difficiles.

 À la conférence des Grands Maîtres aux Etats-Unis, Dr. Theodor Vogel, le premier  Grand Maître des Grandes Loges Unies D’Allemagne, a offert  à chacun des représentants des juridictions  amies  présentes  un myosotis comme  gage d’amour fraternel.

Cette petite fleur  emblème de fraternité dans une période si dure, est devenue l’insigne le plus largement utilisée parmi les Maçons d’ Allemagne.

Dans la plupart des loges, le myosotis est présenté au nouveau Maitre Maçon, à qui son histoire est brièvement expliquée.

forgetmenot-pins.jpg

Repost 0
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 13:37

CONSTITUTION DU SUPREME CONSEIL DE RUSSIE

225px-Flag of Russia.svg

 

bogdanov_small.jpg

A. BOGDANOV


1° -Le 21 Mars 2010 : Consécration par le Grand Chapitre Français de deux Chapitres à l’Orient de Moscou.

          - FRANCE N°1 

          - PIERRE LE GRAND N°2 


2°- Le 23 Mars 2010 : Consécration par le Grand Chapitre Français d’un Chapitre à l’Orient de Saint Petersburg.

          - YELAGUINE N°3 


3°- Le 23 Mars 2010 : Proclamation du SUPREME CONSEIL DU RITE FRANÇAIS DE RUSSIE – Suprême Commandeur  Andrey BOGDANOV.

 

SC2-Russie.jpg

Repost 0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 13:10
Le Tableau de Loge

Ce Tableau doit représenter:

1°) Les sept marches mystérieuses et le pavé mosaïque du Portique du Temple.

2°) Les deux colonnes mystérieuses avec leur monogramme J. et B. entre ces deux colonnes et à la hauteur de leurs chapiteaux, une équerre l'angle en bas.

3°) A gauche de la colonne J., la Pierre brute; à droite de celle de B., la Pierre cubique à pointe, et, entre le fût de ces colonnes, la porte du Temple.

4°) Au-dessus du chapiteau de la colonne J., la perpendiculaire, et au-dessus de la colonne B., le niveau.

5°) Au milieu de la partie supérieure du Tableau, on dessinera un compas l'angle en haut; à droite, le Soleil, à gauche, la Lune, et au-dessous, la planche à tracer.

6°) Le fond de la partie supérieure représentera un ciel parsemé d'étoiles, et le tout sera environné par la houppe dentelée.

7°) On dessinera trois fenêtres, une à l'Occident, l'autre à l'Orient et l'autre au Midi.


img025.jpg

 

Le Tableau du Troisième Grade

Ce tableau représentera un carré long figurant l'intérieur du Temple, sans ornement. Les portes latérales du Nord et du Midi y seront dessinées, ainsi que celle d'Occident; elles seront représentées ouvertes, seule la porte de l'Intérieur sera fermée.

Au-devant de la porte d'Occident sera tracé un escalier à sept marches.

Au troisième palier sera le pavé mosaïque; les deux colonnes s'élèveront aux côtés de l'escalier.

Au milieu du tableau sera dessiné un cercueil de la longueur d'un homme. A la tête sera une équerre et au pied un compas ouvert, les branches de l'un et de l'autre seront tournées vers le cercueil.

img026.jpg

Le Grand Tapis ou Voile Noir du Troisième Grade

On aura un grand tapis, ou voile noir, sur lequel on fera peindre divers emblèmes funèbres, comme des larmes; au milieu, sera un triangle en or ayant la lettre J:. au centre surmontée d'une branche d'acacia. Aux quatre angles du tapis sur sa longueur seront des têtes de mort avec des os en sautoir.

A l'extérieur du Tableau, dans l'angle à gauche faisant face à l'Orient, sera dessiné un monticule ou amas de terre dans lequel sera fichée une branche d'acacia.

Repost 0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 12:43
Le Tableau de Loge

Le Tableau sera étendu sur le plancher, au centre de la Loge, recouvert d'un tapis bleu. Il sera rigoureusement dans l'axe du milieu de l'Autel.

Le Tableau aura la forme d'un double carré et sera entouré d'une bordure dentelée alternativement noire et blanche. Dans la moitié inférieure ou occidentale seront deux colonnes (ornées de chapiteaux corinthiens) entre lesquelles on apercevra la porte d'un temple, précédée d'un dallage alternativement blanc et noir auquel on accédera par un perron semi-circulaire de sept marches.

Dans la moitié supérieure ou orientale courra sur les trois côtés Nord, Est et Sud, une cordelière à houppes pourvue de lacs d'amour. Dans l'espace délimité par celle-ci on verra : au Sud-Est, le Soleil rayonnant ; au Nord-Est, la Lune dans son plein (entourée de sept étoiles et apparaissant à travers une trouée dans des nuages) et sur l'axe, vers le centre du Tableau, et formant avec les deux luminaires un triangle équilatéral, sera l'Etoile Flamboyante à cinq pointes (dardant des flammes de ses angles rentrants) et ayant dans son centre la lettre G.

Au Sud-Ouest et au Nord-Ouest du même carré oriental seront respectivement le Niveau et la Perpendiculaire, et sur l'axe, vers l'Orient, formant avec les deux autres instruments un triangle équilatéral, l'Equerre. Entre l'Equerre et le Niveau, on verra au Sud la Pierre Cubique à pointe surmontée d'une Laie et, symétriquement, entre l'Equerre et la Perpendiculaire, la Pierre Brute surmontée du Maillet, du Ciseau et de la Jauge. Autour de l'Etoile Flamboyante, et dans l'espace déterminé par toutes les figures précédentes, seront encore disposées : au Nord, la Planche à tracer ; à l'Est, au Sud et à l'Ouest, trois fenêtres.


img024.jpg

Tableau du troisième Grade

Non décrit dans le rituel

img022.jpg

Voile du Troisième Grade

Sur ce voile sont peints divers emblèmes funèbres comme les larmes, au milieu sera un triangle en or, ayant l'ancien mot de Maitre "JEHOVAH" (écrit en toute lettres) au centre, surmonté d'une branche d'acacia. Aux quatre angles du voile, sur la longueur, seront des têtes de mort avec des os en sautoir.

img023-copie-1.jpg

 

Repost 0
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 14:09

tab-divers2.jpg
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de MONTALEAU
  • : Instruction du rite Français
  • Contact

Recherche

Liens