Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 00:31


1° GRADE

A chaque assemblée on dessinera sur le plancher le tableau mystérieux avec de la craie; et l'on l'effacera après les travaux avec une éponge légèrement imbibée d'eau ce qui est très aisé.

Par ce moyen on évitera de se servir comme quelques loges le font d'un tableau peint sur toile qui peut tomber dans des mains profanes.

Ce tableau doit représenter:

1° Les Sept Marches Mystérieuses et le pavé Mosaïque du Portique du temple.

2° Les Deux Colonnes Mystérieuses avec leur monogramme J et B, entre ces deux colonnes, et à la hauteur de leurs chapiteaux un compas ouvert les deux pointes en haut.

3° A gauche de la colonne J, la pierre brute, a droite de la colonne B, la pierre cubique à pointe, et entre le fût de ces colonnes la porte du temple.

4° Au dessus du chapiteau de la colonne J, la perpendiculaire, et au dessus de celui de la colonne B, le niveau.

5° Au milieu de la partie supérieure du tableau, on dessinera une équerre: à droite le soleil, à gauche la lune, et au dessous de la lune la planche à tracer.

6° Le fond de la partie supérieure représentera un ciel parsemé d'étoiles, et le tout sera environné par la houppe dentelée.

7° On dessinera trois fenêtres, une à l'Occident, l'autre à l'Orient et l'autre au Midi.




Repost 0
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 00:26

 

La loge doit être tendue de bleu et blanc, à moins qu'elle ne représente quelque ordre d'architecture, et qu'elle ne soit décorée de peintures analogues à la Maçonnerie, mais autant qu'il sera possible le plafond doit représenter un ciel parsemé d'étoiles.

Le trône ou se tient le Vénérable doit être exhaussé de trois marches et surmonté d'un baldaquin de quelque étoffe bleue.

On placera sur le trône l'Evangile, un glaive, un compas, un maillet, le tablier et le bijou du Vénérable qui est une équerre attachée à un cordon bleu en sautoir.

Sur l'autel des Surveillants seront pour le premier le niveau, la perpendiculaire pour le second, attaché à un cordon bleu en sautoir on y placera aussi un maillet pour chacun.

On placera de même sur la table du Secrétaire, les cordons pour tous les Officiers de la Loge, avec leurs bijoux. Chaque Officier doit s'en décorer avant  l'ouverture des travaux.


Repost 0
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 00:09

 

L'Ordre des Francs-Maçons est une association d'hommes sages et vertueux dont l'objet est de vivre dans une parfaite égalité, d'être intimement unis par les liens de l'estime, de la Confiance et de l'Amitié, sous la dénomination de Frères; et de s'exciter les uns les autres à la pratique des vertus.

Il est de la sagesse et de l'intérêt de toutes les loges de n'admettre à la participation de nos mystères, que des sujets dignes de partager tous ces avantages, capables d'atteindre le but proposé et dont elles n'aient point à rougir aux yeux des Maçons de tout l'Univers.

Ainsi lorsqu'il s'agit de l'admission d'un profane, la Loge à laquelle il est présenté doit considérer qu'elle va donner un Membre à l'association générale, et un frère à chaque Membre, qu'une fois admis las Maçons de tout l'Univers, de quelque état, qualité et conditions qu'ils soient seront tenus de le reconnaitre pour tel; que par conséquent il est autant de l'honneur de la Loge, que de l'intérêt  dont elle doit être animée pour la gloire et la prospérité de l'Ordre, que cet Aspirant soit digne d'être présenté à tous les Maçons: il faut enfin que sur le témoignage de sa Loge il mérite d'être accueilli de tous les Frères comme un homme vertueux, comme leur frère, qui en cette double qualité a droit à leur amitié la plus intime: la Loge se rendant par l'admission du sujet moralement garante envers tous les Maçons des qualités que cette admission doit faire présumer en lui.

Les Loges ne peuvent donc apporter trop de scrupule, d'exactitude et de sévérité dans les informations sur les sujets qui leur sont présentés.

Un autre point non moins important est l'uniformité depuis longtemps désirée, dans la manière de procéder à l'initiation.

Animé de ces principes le Grand Orient de France, s'est enfin occupé de la rédaction d'un protocole d'initiation aux trois premiers grades, ou grades symboliques. Il a cru devoir ramener la Maçonnerie à ces usages anciens que quelques novateurs ont essayé d'altérer, et rétablir ces premières et importantes Initiations dans leur antique et respectable pureté.

Les Loges de sa correspondance doivent donc s'y conformer de point en point, afin de n'offrir plus aux Maçons Voyageurs une diversité aussi révoltante que contraire aux vrais principes de l'art Royal.


Repost 0
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 03:19

1er couplet

Faut-il nous quitter sans espoir,
Sans espoir de retour,
Faut-il nous quitter sans espoir
De nous revoir un jour

 

Refrain

Ce n'est qu'un au revoir, mes frères
Ce n'est qu'un au revoir
Oui, nous nous reverrons, mes frères,
Ce n'est qu'un au revoir


2nd couplet

Formons de nos mains qui s'enlacent
Au déclin de ce jour,
Formons de nos mains qui s'enlacent
Une chaîne d'amour.

 

3ème couplet

Aux frères unis par cette chaîne
Autour des mêmes feux,
Unis par cette douce chaîne
Ne faisons point d'adieu.


4ème couplet

Car Dieu qui nous voit tous ensemble
Et qui va nous bénir,
Car Dieu qui nous voit tous ensemble
Saura nous réunir.

·

Repost 0
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 03:02

I.

Tous de concert chantons 
A l'honneur de nos MAITRES, 
A l'envi célébrons 
Les Faits de leurs ANCETRES 
Que l'Echo de leurs noms 
Frappe la Terre & l'Onde, 
Et que l'ART DES MACONS 
Vole par tout le Monde.

II.

Les Rois les plus puissants, 
Que vit naître l' Asie, 
Savaient des Bâtiments 
La juste Symétrie ;
Et des PRINCES MACONS, 
Marqués dans l'Ecriture 
Aujourd'hui nous tenons 
La noble Architecture.

III.

Par leur Postérité‚ 
L'ART ROYAL dans la Grèce, 
Parut dans sa beauté, 
Dans sa délicatesse ;
Et, peu de temps après, 
VITRUVE savant homme 
L'accrût avec succès 
Dans la superbe Rome.

IV.

De là tout l'Occident 
Reçût cette Science ;
Et principalement 
L'Angleterre & la France ;
Où parmi les loisirs 
D'une agréable vie 
On jouit des plaisirs 
De la MACONNERIE.

V.

Nous qui voyons ce temps, 
Cet heureux temps, mes FRERES, 
Et le Nectar charmant 
Remplir souvent nos verres ;
Bénissons à jamais 
Du MONDE l'ARCHITECTE 
Qui joint à ses bienfaits 
Ce jus qui nous humecte.


CHŒUR

A l'ART ROYAL plein d'une noble ardeur, 
Ainsi qu'à ses secrets rendons hommage 
Tout bon MACON les garde dans le cœur, 
Et de l'ANCIENNE LOGE ils sont le gage.


Repost 0
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 03:01

1er Couplet

(seul)
Art Divin, l'Etre Suprême
Daigna te donner lui-même,
Pour nous servir de remparts.

(choeur)
Que dans notre illustre Loge,
Soit célébré ton éloge,
Qu'il vole de toutes parts.

2e Couplet

(choeur)
Soit que loin Phébus recule,
Soit que de près il nous brûle,
Toujours cet Art nous défend,
C'est par la Géométrie,
Que sa noble Symétrie
Des cinq beaux Ordres dépend.

3e Couplet

Faisons retentir sa gloire,
Honorons-en la mémoire,
Par nos vers et nos chansons :
Que le jus de la vendange
Se répande à sa louange
Parmi les bons Compagnons.

Repost 0
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 02:44

 

Frères et Compagnons

De la Maçonnerie,
Sans chagrin jouissons
Des plaisirs de la vie;
Munis d'un rouge bord,
Que par trois fois un signal de nos verres
Soit une preuve que d'accord
Nous buvons à nos Frères. (bis)

II.

Le monde est curieux 
De savoir nos ouvrages;
Mais tous nos envieux 
N'en seront pas plus sages.
Ils tâchent vainement
De pénétrer nos Secrets, nos Mystères;
Ils ne sauront pas seulement 
Comment boivent les Frères. (bis)

III.

Ceux qui cherchent nos Mots ,
Se vantant de nos Signes, 
Sont du nombre des sots, 
De nos soucis indignes.
C'est vouloir de leurs dents 
Prendre la Lune dans sa course altière.
Nous-mêmes serions ignorants, 
Sans le titre de Frère. (bis)

IV.

On a vu, de tout tems, 
Des Monarques, des Princes, 
Et quantité de Grands, 
Dans toutes les Provinces, 
Pour prendre un Tablier, 
Quitter sans peine leurs armes guerrières, 
Et toujours se glorifier 
D'être connus pour Frères. (bis).

V.

L'Antiquité répond 
Que tout est raisonnable, 
Qu'il n'est rien que de bon, 
De juste & d'agréable 
Dans les Sociétés 
Des vrais Maçons & légitimes Frères:
Ainsi buvons à leurs santés, 
Et vidons tous nos verres. (bis)

VI.

Joignons-nous main en main, 
Tenons-nous ferme ensemble, 
Rendons grace au Destin 
Du nœud qui nous assemble:
Et soyons assurés 
Qu'il ne se boit, sur les deux Hémisphères, 
POINT DE PLUS ILLUSTRES SANTES, 
QUE CELLES DE NOS FRERES. (3 fois)

 

Repost 0
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 02:28

 

1°- Il y aura tous les ans deux banquets, indiqués par la Loge aux époques suivantes: le premier, le jour le plus prochain qu'il sera possible de la fête de Saint Jean d'été; le deuxième, le jour le plus prochain de la Saint Jean d'hiver.

2°- Ces deux banquets seront d'obligation, et tous les Frères absents comme présents, seront tenus de payer leur cote part.

3°- Lorsque les travaux du banquet seront ouverts ou repris après avoir été suspendus, on observera les mêmes règles que dans les assemblées ordinaires, et pendant la suspension des travaux, laa Loge invite les Frères à s'abstenir de tout ce qui pourrait dégénérer en licence, troubler l'ordre et l'amitié qui doit régner entre des Maçons et à respecter les lois de la décence et de la vertu au sein des Ris et de la Gaîté.

4°- A tous les banquets, les santés seront portées ainsi qu'il suit:

a- Celle du Président des Etats Unis d'Amérique. On y joindra des voeux pour la prospérité de l'Union.

b- Celle du Grand Maitre, des Grands Officiers du Grand Orient de Louisiane ainsi que de tous les Grands maitres des Orients étrangers. On y joindra des voeux pour la prospérité de l'Ordre.

c- Celle du Vénérable de la Loge.

d- Celle des Frères Surveillants.

e- Celle des Frères Visiteurs.

f- Celle des Frères Officiers ainsi que celle des Membres de la Loge on y joint celle des Frères nouvellement initiés, s'il y en a.

g- Celle de tous les Maçons.

5 °- Les trois premières santés et la dernière seront tirées debout, glaive en main; la dernière en chaine. Pendant les autres, les Frères resteront assis, mais ceux qui auront à remercier se lèveront et feront leurs remerciements debout.

6°- Entre la cinquième et la sixième santé, les Frères seront invités à présenter à la Loge les cantiques ou autres morceaux d'architectures qu'ils auront préparés.

7°- Avant de fermer les travaux les frères se donnent le baiser fraternel, le Vénérable le donne à son voisin à droite et il lui revient à gauche.


Repost 0
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 02:11

 

1°- Ce Frère pourra seul ouvrir et fermer la porte de la Loge; lorsqu'on frappera il se lèvera et avertira le second surveillant.

2°- Lorsqu'il aura reçu ordre d'introduire ceux qui auront frappé, il leur demandera le mot de passe en leur présentant la pointe de son glaive.

3°- Il refusera l'entrée de la Loge à tous ceux qui ne lui donneront point le mot, ou quine seront pas revétus de l'habit de l'Ordre.

4°- Lorsqu'il aura refusé l'entrée, il en rendra compte aux surveillants et il attendra de nouveaux ordres.

Repost 0
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 02:10

 

1°- Ce Frère sera, autant que faire se pourra, choisi d'une profession qui le mette à portée de soulager les malades, de leur porter des consolations et de veiller à ce que les secours dont ils auront besoin leur soient administrés sagement.

2°- Il visitera exactement tous les membres de la Loge qui seront malades, et rendra compte de leur situation à chaque assemblée, il sera toujours chargé de faire la quête.

3°- Il sera toujours chargé de faire la quête; Le tronc des pauvres sera compté à chaque assemblée, et il en sera fait mention en marge de la planche à tracer des travaux du jour.

4°- L'Hospitalier sera le dépositaire des fonds destinés à soulager l'indigence; il tiendra un registre de recette et de dépense conforme à celui du Trésorier.

5°- Il sera le distributeur des secours destins à l'indigence. toutes les demandes relatives à cet objet, soit pécuniaires soit alimentaires, lui seront remises; il fera les informations nécessaires et en rendra compte à l'assemblée suivante.

6°- Il éclairera la Loge sur le moyen d'employer d'une manière utile les fonds de la caisse de bienfaisance.

7°- Lorsqu'un Frère membre de la Loge, sera malade, et manquera de secours, l'Hospitalier avancera ce qui sera nécessaire, mais il en rendra compte à la première assemblée qui le fera rembourser sur les fonds de la Loge, le premier devoir des maçons étant de soulager leurs Frères.

8°- dans l'assemblée destinée à célébrer la Fête de l'Ordre, l'Hospitalier rendra compte de tous les actes de bienfaisance exercés par la Loge.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de MONTALEAU
  • : Instruction du rite Français
  • Contact

Recherche

Liens