Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 17:33

* La position des surveillants.
Dans la maçonnerie des « Modernes », le Vénérable Maître est à l'orient et les deux surveillants à l'occident.
Dans la maçonnerie des « Anciens », le Vénérable Maitre est placé à l'orient, un surveillant est placé plein ouest et un autre plein sud.
* La position des 3 grands chandeliers.
Dans le système des « moderne », on trouve deux chandeliers à l'orient et un seul à l'occident. Ces chandeliers ne sont pas associés aux officiers et représentent le Soleil, la Lune et le Maître de la loge.
En revanche, dans le système des « Anciens », ces chandeliers sont associés à chacun des 3 officiers et aux vertus Sagesse, Force et Beauté.
* Les trois grandes lumières.
Selon les « Modernes », ces lumières sont le Soleil, la Lune et le Maître de la Loge.
Pour les « Anciens », ce sont le Volume de Loi Sacré, l'Equerre et le Compas.
* La position des mots sacrés.
Les  "Modernes"  ont le mot en J pour le premier grade et les  Anciens le mot en B.
* Les prières.
Absentes dans les rituels "Modernes".

*L'ouverture et la fermeture des travaux.
Longues chez les « Anciens », qui déclinent durant ces deux phases les foctions des officiers.

* L'Arche Royale.
Pratiquée chez les "Anciens" qui la considèrent comme la racine, le coeur et la moelle de la Franc Maçonnerie.
* L'Installation Secrète du Vénérable.
Cérémonie pratiquée uniquement par les "Anciens".
* Les Diacres.
Officiers de loge "Anciens".

Une tentative d'explication
Il existe dans la maçonnerie anglo-saxonne du début du XVIIIe siècle, un certain nombre de thèmes appartenant aussi bien aux « Modernes » qu'aux « Anciens » : les officiers (vénérable et surveillants), les mots en J. et en B., les 3 lumières, la Bible, l'Equerre et le Compas, les pierres, les bijoux, les 4 points cardinaux, etc. On pourrait alors avancer l'hypothèse que ces invariants ont été disposés de manières différentes et spécifiques pour former les deux systèmes que nous connaissons. En effet, à la fin du XVIIe siècle, le contenu symbolique de la maçonnerie anglo-saxonne (rituel, cérémonie et instructions) est extrêmement simple et réside essentiellement dans le serment et le Mot.
Au début du XVIIIe siècle, la Maçonnerie se structure. Il est très possible que cette volonté d'organisation ait amené à des choix différents en Angleterre et en Irlande. Les structures étaient encore embryonnaires et l'agencement du matériel symbolique de base a pu se faire au gré des circonstances, des intérêts locaux, des idées, des goûts, de l'imagination de chacun. Dans cette perspective, il est évident que l'interprétation symbolique des significations fondamentales de ces choix devient très relative d'autant que la mise en place cohérente de tous ces éléments n'offrait sans doute pas un nombre de possibilités infinies. Les solutions retenues sont sans doute celles qui ont paru les plus intéressantes, les plus commodes, voire les plus belles, sans signification spécifique l'une par rapport à l'autre. D'ailleurs, pour nous en tenir à la seule question de l'ordre des mots sacrés, on serait bien en peine de distinguer la différence de signification selon que les mots soient donnés dans un ordre ou dans l'autre ! Enfin, n'oublions pas que c'est seulement avec Hutchinson, en 1775, que la Maçonnerie anglaise accède vraiment au statut de Maçonnerie spéculative, symboliste, ce qui n'était guère le cas auparavant, lorsqu'on se contentait d'harmoniser des éléments très simples.
Pour couronner le tout, le mélange de ces deux systèmes une fois constitué va aggraver, si cela était encore possible, la confusion inhérente à ces associations au point de la rendre quasi inextricable. Ce fut le cas en France, avec le Guide des Maçons Ecossais, qui combine la tradition des « Anciens » avec des usages français donc « Modernes ».

Repost 0
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 02:35


APPRENTI/COMPAGNON
TABLIER

GANTS

EPEE ET FOURREAU


MAITRE

TABLIER

CHAPEAU
Repost 0
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 01:05

ELU
:
Le tablier sera blanc bordé de noir et doublé de même. Au milieu sera figuré un poignard jetant des flammes rouges en manière de rayons. La bavette sera noire bordée de rouge et doublée de même, au milieu seront trois flammes rouges.
Tous les membres seront décorés d'un cordon noir passant de l'épaule gauche à la hanche droite, ayant au bas du cordon un petit poignard à poignée d'or et lame d'argent, sortant d'une rosette blanche tenu avec un ruban rouge.
ECOSSAIS:
 Le tablier sera fond blanc bordé et doublé de rouge: sur la bavette sera l'étoile flamboyante. Au dessous et vers le milieu sera le compas couronné sur un quart de cercle avec une médaille dans le milieu représentant le soleil.
Le bijou d'or sera un compas couronné sur un quart de cercle, au milieu duquel sera une médaille représentant d'un coté le soleil, et de l'autre l'étoile flamboyante: il sera suspendu à un large ruban ponceau moiré, lequel sera porté au cou, et formera un triangle.
Tous les membres seront décorés d'une écharpe rouge avec franges d'or; elle passera de l'épaule droite à la hanche gauche.
CHEVALIER D'ORIENT:

          SALLE D'ORIENT

Les Chevaliers porteront un large cordon vert moiré passé en baudrier de la gauche à la droite, sans bijou.

Le tablier sera blanc, bordé de vert, la bavette basse ; sur la bavette sera peint ou brodé en or le nœud de Salomon mal entrelacé, au milieu deux glaives en sautoir.

          SALLE D'OCCIDENT

Le tablier se retourne et représente les attributs des Grands Élus Écossais.

En passant dans cette salle, les Chevaliers quitteront le vert et prendront le rouge. On y distinguera les grades par les rosettes qui sont au bas des cordons.

Les Chevaliers porteront une écharpe de soie couleur d'eau, bordée par les deux bouts d'une frange d'or ; cette écharpe se mettra autour du corps en ceinture ; sur un des tombants de l'écharpe sera figuré un pont sur lequel sera écrit L∴D∴P∴

Le bijou des Chevaliers est le même que celui des Grands Élus Écossais, en y ajoutant un trophée deux épées nues en sautoir à lame d'acier, la poignée posée de niveau.

Chaque Chevalier portera une truelle dont la poignée est garnie d'un ruban rouge et attachée à la ceinture du tablier du côté droit.


ROSE CROIX:
Le bijou de ce grade est un compas dont les pointes sont posées sur un quart de cercle; la tête du compas est une rose ouverte dont la queue vient se perdre dans une des pointes du dit compas. dans le milieu du compas il y a une croix rayonnée dont le pied pose sur un quart de cercle, et le haut touche la tête du compas; d'un coté est appuyé sur les pointes du compas un aigle dont les ailes sont déployées et la tête baissée; de l'autre coté il y a un pélican qui se perce le sein pour nourrir ses petits qui sont figurés sous lui dans le nid. Entre l'aigle et le pélican s'élève une branche d'acacia. Sur la tête du compas , qui forme une rose, il y a une couronne antique à deux sens. Ce bijou doit être d'or ou doré; le pélican, l'aigle et la rose en argent.

          CHAMBRE NOIRE

Le cordon dans cette chambre doit être noir, large au moins de trois doigts, porté en camail ; il doit y avoir sur le milieu du cordon une croix de ruban rouge ; au devant vers la pointe sera une rosette couleur de ponceau ou est attaché le bijou.

Le bijou est entouré d'un crêpe.

Le tablier doit être de peau blanche bordé de noir, au milieu duquel il y aura trois rosettes noires.

Sur la bavette, une tête de mort avec deux os en sautoir.

 Sur la poche il y aura un grand J.

 Au milieu du tablier sera un globe représentant le monde, le globe, entortillé d'un serpent.

          CHAMBRE ROUGE

Le bijou se porte à découvert ; il est attaché au col à un cordon ponceau, large au moins de trois doigts et fait en sautoir. Il doit y avoir une rosette noire sur la pointe du cordon où est attaché le bijou.

Le tablier doit être blanc, doublé et bordé de couleur ponceau ainsi que la bavette au milieu de laquelle est un triangle ou se trouve trois carrés, trois cercles et un J dans le centre; au milieu du tablier le bijou sera peint ou brodé en or.
Repost 0
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 21:00

Assemblée de Francs-Maçons pour la réception des Maîtres
Le Second Surveillant fait le Signe de Maître et va chercher le Récipiendaire
qui est pour lors en dehors de la loge avec le Frère Terrible.


Entrée du Récipiendaire dans la Loge.


On couche le Récipiendaire sur le Cercueil dessiné dans la Loge.

Le Récipiendaire est couché sur le Cercueil dessiné dans la Loge,
le visage couvert d'un linge teint de sang, et tous les assistants ayant tiré l'Epée
lui présentent la pointe au corps.


Le Grand Maître relève le Récipiendaire en lui donnant l'attouchement,
l'accolade et en lui disant le mot du Maître.

Repost 0
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 15:06


Assemblée de Francs-Maçons pour la réception des Apprentifs.
Entrée du Récipiendaire dans la Loge.


Le Récipiendaire fait serment, avec imprécation la main sur l'Evangile
de ne jamais révéler les mystères de la Maçonnerie.

 

Repost 0
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 21:25

1°Série: 1 Apprenti, 2 Compagnon, 3 Maitre, 4 Maitre Secret, 5 Maitre Parfait, 6 Maitre par Curiosité, 7 Secretaire Intime, 8 Maitre Prévot et Juge ou Maitre Irlandais, 9 Intendant des Batiments.

2° Série: 10 Elu des 9, 11 Elu des 15 ou de Pérignan, 12 Elu Parfait, 13 Maitre Elu, 14 Elu Secret ou Sévère Inspecteur, 15 Sublime Elu, 16 Elu Ecossais en trois parties (suivant les sources également intitulé Elu Anglais en trois  parties), 17 Elu des 12 Tribus, 18 Elu dit Chevalier de l'Aigle Noir.

3° Série: 19 Maitre Particulier, 20 Chevalier du Lyon, 21 Chevalier de l'Ancre, 22 Illustre ou Chevalier des Deux Aigles Couronnés, 23 Petit Architecte, 24 Grand Architecte, 25 Initié dans les Mystères, 26 Le Maitre de Loge, 27 Maçonnerie Parfaite.

4° Série: 28 Parfait Maitre Anglais ou l'Anneau d'Or, 29 Les Sacrifiants, 30 Ecossaie de Clermont, Apprenti, Compagnon, Maitre, 31 Ecossais de Francheville, 32 Ecossais des Trois J.J.J., 33 Ecossais de la Voute Sacrée, 34 Ecossais des Quarante, 35 Ecossais Français, 36 Ecossais de Montpellier.

5° Série: Maitre Ecossais des Frères Ainés ou Triple Triangle, 38 Sublime Ecossais Anglais, 39 Ecossais de Perfection, Apprenti, Compagnon, Maitre, 40 Le Vrai Maitre ou Grand Maitre Ecosais, 41 Le Sublime Choix Ecossais, 42 Ecossais de Naples ou de Sicile, 43 Ecossais Trinitaire, Apprenti, Compagnon, Maitre, 44 Royal Arche ou Maitre des Secrets, 45 Ecossais Grand Architecte, Apprenti, Compagnon, Maitre.

6° Série: 46 Le Noachite, 47 Ecossais de Saint André ou 4 fois Respectable Maitre, 48 Chevalier de Saint Jean de la Palestine, 49 Chevalier de le Bienfaisance, dit du Parfait Silence, 50 Chevalier du Saint Sépulcre, 51 Chevalier d'Onction, 52 Chevalier d'Orient ou de L'Epée, 53 Prince de Jérusalem, 54 Souverain Commandeur d'Orient.

7° Série: 55 Chevalier de l'Aigle, 56 Chevalier de l'Aigle Rose Croix et Maitre Parfait en Architecture, 57 Chevalier de l'Etoile d'Orient, 58 Souverain Commandeur du Temple, 59 Grand Maitre des Maitres ou Maitre Ad Vitam, 60 Les Antipodiens, 61 Le Couronnement de la Maçonnerie, 62 Les Initiés dans les Profonds Mystères, 63 Ecossais de Saint André.

8° Série: 64 Le Chevalier de l'Occident, 65 Le Chevalier de Jérusalem ou Elu Suprême Dépositaire, 66 Le Chevalier de la Triple Croix, 67 Le Chevalier de la Vraie Lumière, 68 Les Nouveaux Chevaliers Prosélytes de Jérusalem, 69 Chevalier du Temple, 70 Grade Suprême de Grand Elu de Londres ou Kados (suivant les sources également appelé Chevalier de l'Aigle Blanc et Noir), 71 Le Grand Inspecteur et le Grand Inquisiteur, 72 Chevalier du Soleil.

9° Série: 73 Maçonnerie Hermétique, Apprenti, Compagnon, Maitre, 74 Elu Suprême, 75 Ecossais de Saint Andrédu Chardon ou Ecossais d'Hérédom, suivi du Secret des Secrets, 76 Le Chevalier de l'Aigle Noir Rose Croix, 77 Philosophie, 78 Suprême Commandeur des Astres, 79 Sublimes Philosophes ou Philosophes Inconnus, 80 Chevalier de Cabale, 81 Le Zodiaque Maçonnique (en 12 parties).


Repost 0
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 21:17


En 1782, le Grand Orient de France crée la CHAMBRE DES GRADES  avec la mission précise de mettre au point un système de Hauts Grades destiné à devenir le système officiel du Grand Orient de France.

La Chambre des Grades commença par un travail préliminaire de documentation qui consistant à collecter des cahiers de grades, à les étudier, à les classer, afin de pouvoir dans une deuxième étape rédiger les grades qui seraient retenus.

La Chambre des Grades, s'acquitta de cette tâche documentaire avec beaucoup de sérieux, mais pour des raisons qui ne sont pas connues, elle ne passa jamais à la deuxième étape, celle de la rédaction des hauts grades.

Le travail de la rédaction des hauts grades fut réalisé dans le cadre d'un organisme qu'une partie des membres de la Chambre des Grades créèrent en marge du Grand Orient le 2 Février 1784 : LE  GRAND CHAPITRE GENERAL DE FRANCE.

Les animateurs du Grand Chapitre avaient l'intention une fois le travail effectué de réunir le Grand Chapitre au Grand Orient.

Cette union était réalisée le 4 Mai 1787 et le système mis au point par le Grand Chapitre Général de France devenait le système officiel des Hauts Grades du Grand Orient.

En quoi consiste ce système ?

Les membres du Grand Chapitre, classèrent les hauts grades en cinq Ordres.

Un Ordre est un ensemble de grades, chaque grade pouvant lui-même exister en plusieurs versions.

Le premier Ordre comprend tous les intermédiaires de la Maitrise à l'Elu. L'Elu  en est le complément.

Le deuxième Ordre comprend l'Ecossais, tous Ecossais possibles et ce qui lui est relatif.

Le troisième Ordre comprend le  Chevaliers d'Orient et tout ce qui y a rapport.

Le quatrième Ordre comprend le Rose Croix et ce qui y est relatif.

Le cinquième Ordre comprend tous les grades physiques et métaphysiques et tous les systèmes, particulièrement ceux adoptés par les associations maçonniques en vigueur.

Tous les grades du cinquième Ordres (81) sont classés en neuf séries de cahiers conservées dans une arche appelée ARCHE DU V° ORDRE .


Repost 0
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 19:54


A Paris le 4 Janvier 1737

Le 27 du mois dernier, jour de la Saint Jean Evangéliste, il y eut au Grand Saint Germain rue du Paon une assemblée générale de la très Ancienne et très Honorable Société des Maçons Libres pour procéder à l'élection d'un Grand Maître.

Après les cérémonies ordinaires on a proclamé avec de grandes acclamations le très Haut et Puissant Seigneur Charles Radcliffe Comte de Derwentwater Pair d'Angleterre à la place du  Haut et Puissant Seigneur Hector Maclean Chevalier Baronet d'Ecosse, qui avait été continué dans cette honorable charge par élection pendant plusieurs années au contentement de la Société.

 Il y a eu à cette occasion une fête magnifique ou plusieurs sont venus au nombre de 60 en habits de cérémonie et se sont rendus en carrosse à la Grande Loge ou après le repas, la proclamation du Grand Maitre et de ses Officiers a été accompagné d'un applaudissement général et au son des trompettes, timbales et cors de chasse, suivis d'un concert vocal, instrumental.

La fête étant finie à la satisfaction de toute l'assemblée chaque Loge s'est retirée, de la même manière qu'elle était venue.

 

                                                                                                                  Manuscrit N° 124 d'Epernay.


Repost 0
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 19:41

 

Publié dans le Journal de Paris du 22 février 1793:

"Dans un temps où personne, assurément, ne prévoyait notre Révolution, je m'étais attaché à la franc-maçonnerie qui offrait une image d'égalité, comme je m'étais attaché au parlement qui offrait une image de la liberté.

J'ai, depuis, quitté ce fantôme pour la réalité.

Au mois de décembre dernier, le secrétaire du Grand Orient s'étant adressé à la personne qui remplissait auprès de moi les fonctions de secrétaire du Grand Maître, pour me faire parvenir une demande relative aux travaux de cette société, je répondis à celui-ci, sous la date du 5 janvier:

"Comme je ne connais pas la manière dont le Grand Orient est composé, et que, d'ailleurs, je pense qu'il ne doit y avoir aucun mystère ni aucune assemblée secrète dans une République, surtout au commencement de son établissement, je ne veux me mêler en rien du Grand-Orient ni des assemblées de Franc maçons".

Un "froid glacial" accueillit cette déclaration puis on procéda à "la dégradation maçonnique du citoyen Egalité en le faisant démissionnaire, et on le dépouilla de son titre de Grand maître".

Repost 0
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 15:28

                                                                                   PHILIP DUC DE WHARTON
ANCIEN GRAND MAITRE D'ANGLETERRE
1° GRAND MAITRE DES MACONS DE FRANCE
1728-1731



LORD DERWENTWATER
3° GRAND MAITRE DES MACONS DE FRANCE
1736-1738



DUC D'ANTIN
(EPEE A LA MAIN)
4° GRAND MAITRE DES MACONS DE FRANCE
1738-1743



COMTE DE CLERMONT
5° GRAND MAITRE DES MACONS DE FRANCE
1743-1771



DUC DE CHARTRES
6° GRAND MAITRE DES MACONS DE FRANCE

1771-1793


Repost 0

Présentation

  • : Le blog de MONTALEAU
  • : Instruction du rite Français
  • Contact

Recherche

Liens