Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 00:45

Maitrise

Reception

La Loge de maître etant ouverte par neuf grands coups Le frere parein propose de donner la maitrise au frere N ce qui ayant été accepté le frere parein et le frere terrible sortent ensemble de la loge le glaive a la main et vont chercher le récipiendaire qu'ils amenent a la porte de la loge le frere terrible luy tenant la pointe de l'épée sur le coeur et le frere parein dans le dos a laquelle ayant frapé on annonce que c'est un apprentif et compagnon maçon qui demande a etre reçu maitre. La permission luy ayant été donné le frere terrible lintroduit en loge le dos tourné au grand Maitre et on luy deffend de tourner la teste on le place entre les deux surveillants le venerable allors prend la parole et dit Comment Mr. (car vous ne meritez pas le titre de frere) vous avez l'audace de vous presenter en loge appres avoir violé votre serment--appres avoir décélé presque tout ce qui vous a été confié et vous avez dis-je la témérité de vous y présenter orné du tablier qui est la marque d'innocence et de candeur. Frere qu'on lui arrache il est indigne de le porter. Icy on luy arrache brusquement et pour s'assurer de sa fermeté on porte au venerable des accusations Contre luy sans cependant parler de meurtre n'y d'assassin Comme ily a bien des loges quil le font l'usage est tout des plus ridicule et n'a par luy meme aucune vraye Ressemblance les accusations qu'on porte ne doivent s'étendre que sur la maçonnerie sur l'indiscrétion sur la Raillerie sur la légereté etc. si le Recipiendaire est ferme le venerable ordonne de le faire voyager par trois tours appres quoy on l'arrete entre les les deux surveillants et denouveaux on le questionne s'il na point manqué en aucune chose de ce qui conserne la maçonnerie et ce par question diverses sur sa Reponce que non le venerable le fait voyager de nouveau par 3 tours observant de le remettre toujours entre les surveillants on lui fait encore de nouvelles questions et on luy recommande bien de faire ses dernieres refflections et que voilà linstant ou la verité va paroitre dans son grand jour. On luy fait achever les neuf tour toujours le dos retourné lorsquil a finy ses voyages le venerable lui represente le risque qu'il y a de s'exposer au mensonge dans un lieu ou la verité preside et voyci a peu pres comme le venerable doit s'exprimer Est il bien vraye mon frere que touttes les accusations portées contre vous sont fausse je le souhaitte de tout mon cœur mais faittes attention qu'il n'y a point a nous surprendre que nous sommes dans le sejour de la verité ennemis du mensonge nous pratiquons la vertu quand même vous auriez manqué en quelque chose soit par légereté soit par le peu D'experiance que vous avez dans la maçonnerie C'est a dire d'avoir enseignez a des prophanes ce quils ignoroient --ou soit enfin par plaisir Déclarez le moy

R……

navez vous jamais tirez de santés devant des prophanes ou disposé la table a notre façon

R…..

ne vous etes vous point exposé a maçonner avec quelqu'un de nos freres dans un lieu trop decouvert ce qui est de tres grande consecence

R…..

Vous navez donc rien a vous reprocher vous persistez toujours a être Reçu maitre

R…..

touttes vos Refflections sonts donc faittes

R…..

faittes lui voir Cet affreux spectacle.

(on le retourne brusquement) voilà le sort des témeraire qui appres avoir violé leurs serments viennent Encore nous braver jusque dans Nos loges, voilà mon frere les suites de lindiscretion soutiendrez vous encore a la vue de ce cadavre teint de sang que lui ont portées ces crimes soutiendrez vous dis je que vous etes innocent

R…..

faittes le marcher en maitre par dessus le Cadavre. on luy fait faire les 3 pas de maitres et on luy donne un coup de rouleau a chaque pas et lors quil est arrivé a lhautel le venerable ordonne de jetter le cadavre dehors allors celuy qui est dessous le drap se leve. et le venerable recitte l'histoire D'hiram en ces termes.

histoire D'hiram

Salomon ayant dessein de faire batir un temple a léternel fit avertir tous les tributaires de son Royaume pour y travailler sur tout les nobles ne laissant que ceux nécéssaires pour cultiver les terres et faire les Recoltes C'est pourquoy tout le monde y etoit bien reçu et suivant son talent recevoit son salaire lors quil fallut élever la charpente du temple, Salomon n'ayant pas de foret qui produisent d'aussy beau bois que les cedres du mont liban envoyat des embassadeurs vers hiram Roy de Tir pour le prier de lui en envoyer il lui fit reponce quil pouvoit disposer de tout ce qui etoit a lui et pour cet effet lui en envoiat de tout taillé et préparé. Salomon ayant scu que la famine etoit depuis quelque tems dans les Etats D'hiram parce que la Recolte leur avoit manqué il luy envoiat vingt mil mesures d'huile et autant de froment En reconnoissance du present quil luy avoit fait. Cependant Salomon malgré toutte sa sagesse ne put empecher le trouble et la discorde qui sintroduisit par la suitte parmy les ouvriers a la teste desquels etoient trois freres només Gibloom, Giblos et Giblas (trois noms raturés et remplacés par Jubal, Jabol et Gablon) qui étoient des Esprits turbulents et qui jusque la avoient conduit l'edification du temple C'est pourquoy sachant que le Roy de thir avoit fait batir aussy un fort beau temple et plusieurs autres beaux edifices et le pria une seconde fois de lui envoier un bon architecte qui fut sage et de bonnes meurs et qui d'ailleurs scut travailler en toutte sorte de métaux, il lui fit réponse qu'il avoit un Sujet tel qu'il lui demandoit qui se nommoit hiram comme lui et que lors qu'il l'auroit admis dans son conseil jamais Soleil n'aurait éclairé deux si grands hommes En effet lors que Salomon l'eut éprouvé il vit bien que tout ce que le Roy de thir luy en avoit marqué etoit vraye C'est pourquoi Salomon luy confia la conduitte de son temple. Hiram se voyant chef des ouvriers commença a établir le bon ordre et a detruire la Confusion qui regnait parmi eux en les distribuant en trois claces sçavoir une pour les apprentis une pour les Compagnons Et une pour les maitres et dans chacqu'une il y avoit des signes, des mots et des attouchements pour se faire reconnoitre affin que chaquun reçut son salaire suivant son meritte et sa capacité. et depeur qu'ils ne se communiquassent les signes paroles et attouchements les uns aux autres hiram leurs faisoit faire serment sur l'hotel de ne les jamais donner qu'a luy pour recevoir leurs salaires mais Jubal, Jabol et Gablon [Gibloom, Giblos et Giblas barrés] jaloux de ne se trouver qu'a la classe de Compagnon et non a celle des maitres à cause des trouble quils avoient exité emporterent leurs plaintes a Salomon qui les renvoyat a hiram, hiram leur fit réponce que lors qu'il auroit appercut du changement en eux il seroit le premier a les placer dans la clace des maitres Se qui les rendit si mécontant qu'ils formerent tous trois un complot de l'assassiner a cette effet ils s'armerent chacun d'un rouleau et sachant q'hiram appres que tous les ouvriers etoient retiré alloit les soirs faire sa prierre a l'eternel ils délibererent de l'attendre pour executer leurs dessein criminel scavoir l'un a la porte de l'orient le deuxième a la porte du midy et le troisieme a celle de l'occident, en effet le meme jour hiram ayant renvoyé les ouvriers fut pour rendre ses actions de graces au Grand architecte de l'univers lorsqu'il fut pour entrer par la porte de l'occident qui etoit celle par ou il entroit ordinairement il trouva un de ses trois miserables compagnonsqui etoit Gibloom et qui avoit complotté aquel prix que ce fut de scavoir le mot de maitre voyant donc arriver hiram le saisit en luy demandant le mot de maitre avec ménace de le tuer s'il le luy refusait hiram luy repondit que se netoit pas la le moyen de le meriter ce qui irrita tellement Gibloom que sur le refus d'hiram il luy porta un coup de rouleau sur la teste et croyant l'avoir assommé il se retira, hiram ne se trouvant qu'etourdi fut pour entrer par celle du midy ou il trouva le meme obstacle et Gibloos luy dechargea aussy un coup de roulleau sur la tete et prit la fuitte Notre Respectable quoy que dangereusement blessé rassembla touttes ses forces et se traina a l'orient ou il eut le même sort mais ce scelerat de Giblas voyant q'hiram netoit pas mort de ces trois coups de roulleau la rage s'empara de luy et craignant deplus quiram ne revenant a luy ne les accusat il tira son marteau et lui en donna un grand coup sur la teste qui l'étendit roide mort sur le carreau Ces trois scelerats de Compagnons craignant D'être decouverts le porterent hors du temple et le mirent et le mirent sous un tas de pierre En attendant que la nuit fut plus avancées pour lors ils le transporterent sur la montagne de Sinaï pour l'enterrer et mirent une branche D'accassia sur l'endroit affin de le reconnaitre Cependant Salomon sétant appercut q'hiram lui manquoit se doutta bien que des Ennemis lavoient tué c'est pourquoy touché de la perte de son cher ouvrier députa neuf maitre pour aller a la Recherche de son corps et pour cet effet trois sortirent par la porte de L'orient trois par celle du midy et les trois autres par celle de L'occident appres avoir marché quelque tems ils se trouverent sur la montagne de Sinaï et comme ils etoient fatigué ils se reposerent l'un D'Eux apperçut une branche d'acassia et Comme elle ne fit aucune resistance En L'arrachant et que d'ailleurs ils appercurent que la terre avoit été fraichement Remuée la Curiosité leurs fit Creuser cette terre mais a peine en eurent ôté qu'ils appercurent le Corps de notre tres Respectable leurs premier Mouvement fut de faire le signe dépouvante qui marque l'effroy qu'ils eurent. l'un d'eux voulant le lever le prit par l'attouchement d'apprentif en disant. J . mais le doigt lui Resta dans la main il le prit allors par celuy de Compagnon en disant B même chose luy arriva voyant cela il lui donna l'accolade et notre attouchement en disant qui signifie la chair quitte les os qui etoit pour lors le mot de maître selon quils etoient Convenus Entre eux que le premier mot qui seroit prononcé lorsqu'ils trouveroient hiram seroit celui dont ils c'e serviroient crainte de surprise les neuf maitres etant venus faire leurs Rapport a Salomon il les Renvoiat munis de tabliers et de gants blanc pour exumer le corps et luy apporterent ce quayant fait, Salomon le fit mettre dans le Sanctuaire du temple pour temoigner Le Regret qu'il avoit de sa perte et en meme tems reconnoitre ces Services il lui fit mettre une medaille d'or en forme de triangle ou il fit graver L'ancien mot de maitre

fin de l'histoire d'hiram

Question ou catéchisme de la maitrise

D Etes vous maitre

R approuvez moy ou desapprouvez moy L'accassia m'est Connu.

D pourquoy vous etes vous fait recevoir maitre

R pour retrouver la parole perdue

D ou avez vous été Reçu maitre

R Dans la chambre du milieu

D Comment étés vous parvenu a la chambre du milieu

R par un escalier en forme de vis qui se monte par 3, 5 et 7.

D a quoy connoytraije que vous etes maitre

R a mes signes paroles marche et attouchement

D faites moy le signe

R le voicy qu'on appelle signe d'epouvante

D faite moy la marche

R la voicy (.on fait la marche.)

D Donnez moy l'attouchement

R Le voicy, il ne se donne jamais qu'en loge

D Donnez moy La parolle [hiéroglyphe de Machbenach]

R M..B., qui ne se prononce qu'en loge

D quavez vous vu en entrent en loge de maitre

R Larmes de tristesse et Lumierre

D pourquoy larmes et tristesse

R parce qu'effectivement tous les freres etoient triste et pleuroient la mort de notre Resp

D pourquoy lumierre.

R parce que le tombeau de notre Respectable etoit eclaire de neuf Etoilles (ou lumierres)

D n'avez vous Rien vû de plus..

R tres vénérable j'ay vu le tombeau de notre Respec

D qu'avez vous vu sur son tombeau

R une Médaille d'or en forme de triangle sur la quelle etoit gravé L'ancien mot de maitre une branche d'acassia et une etoille flamboyante.

D quavez vous Remarquez au milieu de l'étoile flamboÿante

R la lettre G

D que signifie t'elle

R plus grand que vous

D qui peut etre plus grand que moy etc.

R Gad. ou le Grand architecte de l'univers

D quel âge avez vous

R sept ans

D ou voyagent les maitres

R dans les quatres parties du monde

D qu'avez vous Reçu dans votre reception

R trois Grands coups de rouleau et un Grand coup de Marteau.

D que signifie ses coups

R il signifie les trois coups de rouleau qui etourdirent notre Respectable et le coup de marteau qui l'assommat.

D qui luy porta ces trois coups

R trois scelerat de Compagnons

D a quelle porte fut il tué

R a celle de L'orient

D ou troiuva t'on le corps d'hiram

R sur la montagne de Sinaï

D qui le fit decouvrir

R une branche D'acassia c'est ce qui fait que l'on dit approuvé moy ou désaprouvez moy L'acassia m'est connu

D par qui cette branche dacassia fut elle posée sur le corps d'hiram

R par ces trois scelerats de compagnons qui dans la crainte d'etre découverts porterent le corps d'hyram sur la montagne de Sinaï pour l'enterrer et mirent une branche D'acassia sur l'endroit affin de le Reconnoitre.

D qui a trouvé le corps d'hyram

R les neufs maitres que Salomon deputa pour aller a la Recherche

D Le corps d'hiram resta t'il longtems sur la montagne

R les neufs maitres etant venu faire leurs rapport a salomon il les renvoïat munis de tabliers et de gant blancs pour exumer le corps et lui apporter ce quayant fait Salomon le fit mettre dans le Sanctuaire du temple et pour temoigner le regret qu'il avoit de la perte et enmeme tems reconnoitre ses services il luy fit mettre une medaille d'or en forme de triangle sur laquelle il fit graver l'ancien mot de maitre

D que signifie le mot de maitre

R La chair quitte les os

D Combien avez vous de signes

R nous en avons quatre

D només les moy

R le signe d'épouvante le manuël le pedestre et celuy d'appel

D a quoy sert Celui D'appel

R pour avoir du secour lors qu'on est en danger

D quel est il

R le voicy et l'on crie amoy les Enfans de la veuve

D pour quoy vous dites vous Enfans de la veuve

R parce que nous regardions hiram comme notre pere et par concequent sa veuve comme notre mere.

D si vous aviez perdu un de vos maitres ou le trouveriez vous

R Entre l'equerre et le compas

D (pourquoy)

R parcequ'un bon maçon ne peut s'égarer entre ses deux attributs.

D Comment s'appelle un maçon

R Gabaon

D Comment s'appelle le premier fils d'un maçon

R Luffeton

D Comment s'appelle le second

R Desiré.

D Quels privileges ont ils

R D'etre reçu maçon avant l'âge competant et devant les plus grands potentats sil sen trouvoient

D ou se tiennent les maitres

R par tout.

D pourquoy

R pour veiller sur les ouvriers

D quelle hauteur a la porte du temple

R si basse qu'un prophane ne peut y entrer et assez haute pour qu'un parfait maçon y entre facilement

D Donnez moy le dernier point de la maçonnerie.

R je le garde et je le cache

D ou le gardez vous

R Dans mon coeur

D ou le cachez vous

R dans une boete ovalle dont les clefs sonts D'yvoire

D Quel est le mot de passe

R G [hiéroglyphe de Giblin].

D Ne cachez vous rien de plus

R une langue pure et sincere qui ne peut dire que du bien de tous mes freres.

 fin de l'instruction de la maitrise

Document Communiqué par notre Frère Jean Van WIN

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de MONTALEAU
  • : Instruction du rite Français
  • Contact

Recherche

Liens