Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 15:39

TRAVAUX DU BANQUET

La loge de table s'ouvrira de la même manière et avec les mêmes cérémonies que la Loge générale,  excepté que les travaux n'eussent été suspendus ; dans ce dernier cas, le vénérable n'aura pas besoin de faire les demandes d'ouverture et se ferait seulement assurer si la loge est couverte, et après en être certain il ferait par trois coups de maillet mettre la loge à l'ordre, et ferait avec elle les signes, applaudissements et acclamations ordinaires.

La loge de table s'ouvre d'ordinaire aussitôt après le second service dressé, la loge doit être de rigueur jusques après les trois premières santés,  le Vénérable ne doit écouter aucune plainte qu'elles ne soient portées. La première santé est celle du Roi, pour la faire porter le vénérable dit: frères 1er et 2°surveillants priez les f.f. de vos colonnes de charger et d'aligner pour une santé que j'ai à proposer à la respectable loge. Les surveillants portent à leurs colonnes les ordres du Vénérable,  et lorsque tout est chargé et aligné, ils lui donnent avis. Le Vénérable avertit que tout est chargé et aligné, frappe trois coups,  fait mettre toute la loge debout à l'ordre, glaive en main et lui annonce que la santé qu'il propose est celle du Roi qu'il y joint celle de la Reine et de toute la famille Royale et qu'il invite tous les frères de la porter   avec toutes les pompes de la franche maçonnerie.

Les surveillants annoncent la santé à leurs colonnes et le vénérable fait et commande l'exercice.

La seconde est celle du grand maitre de l'ordre de l'Etat ou la loge est située, on y joint la santé de tous les grands maitres de l'ordre.

La troisième est celle du Vénérable,  elle lui est demandée par le premier surveillant, le Vénérable la fait charger, et après avoir été instruit que tout est chargé et aligné, il dit au premier surveillant qu'il peut annoncer et faire porter la santé qu'il a demandée.

Les autres santés sont celles des surveillants de l’Ex-vénérable de l'Orateur, du secrétaire, des autres officiers, des visiteurs et des Récipiendaires, s'il y an a,  elles se tirent avec les mêmes formalités que les trois premières excepté que les frères restent assis.

 Le Vénérable a la faculté de tirer les santés en détail, mais il fait beaucoup mieux de les joindre parce que cela évite des longueurs et des cérémonies fastidieuses.

La dernière santé qui est indispensable et qui se tire debout et à l'ordre et à laquelle viennent se joindre les servants de la loge pour rappeler l'égalité et l'union qui doivent régner entre tous les maçons,  est celle de tous les maçons répandus sur la surface du globe, lorsqu'elle a été annoncée par le vénérable et les deux surveillants tous les frères forment ensemble une chaine d'union en chantant le bonheur des maçons.

Des que les trois premières santés sont tirées, le vénérable met la loge en récréation,  c'est a dire que la parole est permise, mais les frères feront attention de ne pas s'en servir pour troubler l'ordre, l'harmonie et la gaieté qui doivent régner dans les……….. maçonniques,  ils n'oublieront pas qu'un seul coup de maillet remet la loge en vigueur et impose à tous les frères le plus absolu silence.

Les fautes commises seront tout de suite punies par le Vénérable et    expiées ipso facto par les frères coupables qui se soumettront sans humeur aux petites peines qui leur seront imposées.

Immédiatement après les acclamations de la dernière santé le Vénérable fera les questions de clôture et fermera la loge comme à l'ordinaire.

EXERCICE POUR PORTER LES SANTES

Lorsque tout est chargé et aligné et que la santé a été annoncée à la loge celui qui la commande dit.

La main droite à vos armes, tous les frères portent la main droite à leur canon sans la lever

En joue, tous les frères lèvent leur canon à la hauteur de la bouche, mais en avant.

Feu, tous les frères boivent et ont les yeux sur celui qui commande l'exercice, pour s'arrêter avec lui en portant leur canon en avant.

Double feu,    tous les frères boivent de nouveau et suspendent de boire avec celui qui commande.

Triple et le plus pétillant de tous les feux , tous les frères achèvent de boire et portent leur canon en repos à l'épaule droite, jusqu'à ce que tous les frères soient à la même position.

Tous les frères ayant le canon à l'épaule droite,  celui qui commande l'exercice, accompagné de tous les frères porte son canon en avant, fait trois fois le signe et le remet en trois temps sur la table, après quoi on fait les applaudissements et acclamations accoutumés.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de MONTALEAU
  • : Instruction du rite Français
  • Contact

Recherche

Liens