Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 02:23

Au 18° Siècle, le Franc-maçon est un homme de foi

L'un des préceptes réclamé à chaque candidat est la croyance en Dieu: « Lorsque les nouveaux initiés venaient en Loge, on leur demandait d'où ils venaient, et leur réponse, je viens de la Loge de saint Jean, voulait dire expressément, qu'ils s'étaient faits purifiés par les eaux du baptême. Personne n'ignorant que ce fut saint Jean qui institua le sacrement.1 » Un autre texte précise que les déistes ne doivent pas être reçus : « On évite soigneusement d'admettre dans l'Ordre, ni athée ni déiste, autant qu'il est possible de reconnaître dans un aspirant quelque opinion qui mena au déisme ou à l'athéisme...2 ». En revanche, sur le domaine de l'appartenance du candidat à une religion non chrétienne, la pratique donne des exemples d'attitudes parfois divergentes d'une Loge à l'autre.

À Bordeaux, L'Anglaise vote le 11 février 1749 une délibération décidant qu'aucun juif ne serait jamais admis sur ses colonnes, et rompt la même année ses relations avec La Française de Toulouse qui, à l'inverse, ne fait plus prêter les serments sur l'Évangile.

Le manuscrit portant la date de 1758, intitulé La Maçonnerie corrigée et découvert à Liège, offre au candidat une formule classique d'obligation prêtée « la main droite sur le livre d'Évangile » et engageant le Récipiendaire « devant le grand architecte de l'univers qui est Dieu ». Mais évoque aussi une formule alternative utilisée par d'autres Loges : « Il y a des loges où l'on n'observe pas de faire jurer sur l'Évangile. Voici la façon dont ils contractent leurs obligations : "Je promets et m'engage sur ma parole d'honneur devant le grand architecte de l'univers et cette respectable loge..." ».

À Nantes, Mehemed Celibi, Maçon musulman, originaire d'Algérie, se voit refuser l'entrée en Loge. Il s'en plaint auprès du Grand Orient de France à Paris, qui lui donnera raison et lui remettra des documents l'accréditant auprès des Loges placées sous sa juridiction.

À Perpignan les Frères de Saint Jean des Arts de la Régularité se déchirent à la suite de la Réception « d'un profane juif de religion ». Ce qui aboutit à l'éclatement de la Loge, en deux parties irréductibles.

À Toul, Les Neuf Sœurs adoptent un règlement qui n'admet comme profanes ou affiliés que des candidats ayant fait « profession publique de christianisme » et ayant reçu « le saint sacrement du baptême ».

À Bayonne, La Zélée admet les candidats non chrétiens mais la "Loge Supérieure" ne leur confère pas le dernier grade de Chevalier Rose-Croix.

On peut néanmoins largement considérer que dans les grades symboliques, les juifs puis les musulmans, qui en accepteront la démarche et les formes, seront accueillis et trouveront dans la Franc-Maçonnerie une insertion et une reconnaissance sociales. Ils se joindront à une catégorie montante de chrétiens qui, sans rejeter Dieu, ne savent plus lui parler et ne se reconnaissent plus dans le culte catholique, exclusivement pratiqué en France. La fraternité des Loges fut pour beaucoup un moyen de vivre la spiritualité, hors du règne de la contrainte, permettant à un jeune Orateur d'affirmer : « Il semble que la paix attendit l'arrivée de la Maçonnerie pour lier tous les mortels et former cette sûreté et cette union qui fait aujourd'hui le charme de notre société et le bonheur de tous les Francs-Maçons du monde.3 »

 

1   La Franche-Maçonnerie dans tous ses grades, 1780.

 

2   Apologie pour l'Ordre des Francs-Maçons, Lahaie 1742.

     3   L'École des Francs-Maçons, 1748, Discours prononcé par un nouvel Orateur, le jour de son élection.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

(Clovis Simard,phD) 29/02/2012 14:11

Voir mon blog(fermaton.over-blog.com),No-15, - THÉORÈME DE L'ATHÉE. - ATHÉISME ET MATHÉMATIQUES ?

MONTALEAU 01/03/2012 14:12



Merci pour l'information transmise.


Salutation


RdeM



Didine Frandy 21/07/2011 07:27


Bonjour !
Merci pour cette très intéressante "révélation" qui diffère totalement de ce qu'on nous raconte à propos des LL de St Jean ! En tout cas, elle semble plus appropriée.
Mais je suppose que cela ne concernait pas seulement le Rite français ?
Frat. Didine (REAA DH)


MONTALEAU 27/10/2011 15:57



merci pour ton petit mot très fraternel.


Naturellement cela concerne tous les Rites maçonniques.


Fraternelles salutations aux SS. et aux FF. de ta Respectable Loge.


Fraternellement


Charles



Présentation

  • : Le blog de MONTALEAU
  • : Instruction du rite Français
  • Contact

Recherche

Liens