12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 12:51

D. Etes vous Maçon?

R. Mes FF. & Comp. me reconnaissent pour tel.

D. Que venez-vous faire ici?

R. Vaincre mes passions, soumettre mes volontés, & faire de nouveaux progrès dans la Maçonnerie.

D. Qu'entendez-vous par Maçonnerie?

R. J'entends l'étude des sciences et la pratique des vertus.

D. Qu'est-ce qu'un Maçon ?

R.. C'est un homme libre, fidèle aux lois , ami du Pauvre & du Riche, , s'ils sont vertueux.

D. A quoi connaîtrai- je que vous êtes Maçon ?

R.. A mes signes, paroles, attouchement & aux circonstances de ma réception fidèlement rendues.

D. Quels sont les signes des Maçons ?

R. Tout équerre, niveau & perpendiculaire,

D. Quels en sont les marques ?

R. Certains attouchements réguliers pour se reconnaître entre eux.

D. Qui vous a procuré l'avantage d'être Maçon ?

R. Un ami sage, en qui j'ai reconnu de la vertu, de la religion & de la probité.

D. Pourquoi vous êtes-vous fait recevoir Maçon?

R. Parce que j'étais dans les ténèbres, & que je désirais connaître la lumière.

D. Que signifie cette lumière?

R. La connaissance & l'ensemble de toutes les vertus, symbole du G. A. de l'U.

D. Où avez-vous été reçu Maçon ?

R. Dans une Loge juste & parfaite.

D. Qu'entendez-vous par une Loge juste & parfaite ?

R. Trois Maçons la forment, cinq la composent, & sept la rendent juste & parfaite.

D. Quels sont les trois Maçons d'une Loge simple ?

R. Un Vénérable & deux Surveillants.

D. Quels sont les cinq qui la composent?

R. Les trois premiers & deux Maîtres.

D. Quels sont enfin les sept qui la rendent juste & parfaite ?

R. Les trois premiers, deux Maîtres, un Compagnon & un Apprenti.

D. Qui vous a préparé pour être reçu Maçon ?

R. Un Expert.

D. Qu'a-t-il exigé de vous ?

R, Que je l'instruisisse de mon âge, de mes qualités civiles, de ma religion & de mon zèle à me faire recevoir.

D. Dans quel accoutrement vous a-t-il mis?

R. Ni nu, ni vêtu, cependant d'une manière décente, & m'ayant dépourvu de tous métaux, il m'a conduit les yeux bandés à la porte de la Loge, à laquelle il a frappé trois grands coups.

D. Pourquoi dites-vous ni nu ni vêtu ?

R. Pour prouver que le luxe est un vice qui n'en impose qu'au vulgaire , & que l'homme qui veut être vertueux , doit se mettre au-dessus des préjugés.

D. Pourquoi vous a-t-on dépourvu de tous métaux ?

R. Parce qu'ils sont le symbole de tous les vices, & qu'un bon Maçon ne doit rien posséder en propre.

D. Que signifient les trois grands, coups ?

R. Trois Paroles de l'Écriture-Sainte, Frappez, on vous ouvrira ; Cherchez, vous trouverez ; Demandez vous, recevrez.

D. Que vous ont-ils produits ?

R. L'ouverture de la Loge.

D. Lorsqu'elle a été ouverte, qu'est-ce que l'Expert a fait de vous ?

R. Il m'a remis entre les mains du second Surveillant.

D. Qu’avez- vous aperçu en entrant en Loge?

R. Rien que l'esprit humain puisse comprendre, un voile épais me couvrait les yeux.

D. Pourquoi vous avait-on bandé les yeux?

R. Pour me faire comprendre combien l'ignorance est préjudiciable au bonheur des hommes.

D. Que vous a fait faire le F. Expert ?

R. Il m'a fait voyager trois fois de l'Occident à l'Orient, par la route du Nord, & de l'Orient à l'Occident par la route du Midi,

D. Pourquoi vous a-t-on fait voyager?

R. Pour me faire connaître que ce n'est jamais du premier pas que l'on parvient à la vertu.

D. Que cherchiez-vous dans votre route ?

R. Je cherchais la lumière.

D. Que vous a fait faire ensuite le Me. des Cérémonies ?

R. Après m’avoir ôté le bandeau, par l’ordre qu'il en a reçu, il m'a fait placer les pieds en équerre, & m’a fait parvenir au Vénérable par trois pas.

D. Que vîtes-vous lorsqu'on vous eut découvert les yeux ?

R. Tous les FF. armés d’un glaive dont ils me présentaient la pointe.

D. Pourquoi ?

R. Pour me montrer qu'ils seraient toujours; prêts à me défendre si j'étais fidèle à l'obligation que j'avais contracté , ainsi qu'à me punir si j'étais assez méprisable pour y manquer.

D. Pourquoi vous fit-on mettre les pieds en équerre & vous fit-on faire trois pas?

R. Pour me faire connaître la voie que je devais suivre, & comment doivent marcher les Apprentis de notre Ordre.

D. Que signifie cette marche ?

R. Le zèle que nous devons montrer en marchant vers celui qui nous éclaire.

D. Qu’est ce que le Vénérable a fait de vous ?

R. Comme il était certain de mes sentiments, après avoir obtenu le consentement de la Loge, il m'a constitué Apprenti Maçon avec toutes les formalités requises.

D. Comment pouvait-il être certain de vos sentiments ?

R. Par l'obligation que j'avais Contracté de garder à jamais le secret des Maçons & de la Maçonnerie.

D. Dans quelle posture étiez-vous lors de votre obligation ?

R. j’avais le soulier gauche en pantoufle, le genou droit nu sur l'équerre , la main droite sur la Bible , & de l'autre je tenais un compas à demi ouvert sur la mamelle gauche qui était nue, formant l'équerre de la jambe gauche.

D. Pourquoi aviez-vous le genou nu & le soulier en pantoufle ?

R. Pour m'apprendre qu'un Maçon doit être humble.

D. Pourquoi vous mit on un compas sur la mamelle gauche ?

R. Pour me démontrer que le Cœur d'un Maçon doit être juste & toujours à découvert.

D. Que vous a-t-on donné en vous recevant Maçon ?

R. Un signe, un attouchement & deux paroles.

D. Donnez-moi le signe ?

R. Il le fait.

D. Comment le nommez-vous ?

R. Guttural.

D. Que signifie-t-il ?

R. Une partie de mon obligation, que je dois préférer d'avoir la gorge coupée, plutôt que de révéler les secrets des Maçons aux Profanes.

D. Donnez l'attouchement à votre voisin ?

R. Il le donne.

D. Est-il juste, mon F.?

R. Oui, Vénérable.

D, Comment appelez-vous cet attouchement ?

R. Signe manuel.

D. Donnez-moi la parole ?

R. On ne m'a permis que de l'épeler, donnez-moi la première lettre, je vous donnerai la féconde, &c.

D. Que signifie ce mot ?

R. La Sagesse est en Dieu ; c'est le nom de la Colonne qui était au Nord auprès de la porte du Temple, où s'assemblaient les Apprentis pour y déposer leurs outils & y recevoir leur salaire.

D. Donnez-moi le mot de Passe ?

R. T..…nom du premier Ouvrier en métaux.

D. Ce mot ne renferme-t-il pas un sens moral?

R. Oui, il veut dire possession mondaine.

D. Donnez-moi le mot d'Ordre?

R. Je ne peux vous le donner qu'à l'oreille.

D. Ne vous a-t-on rien donné de plus en vous recevant Maçon ?

R. On m'a donné un Tablier blanc, & des Gants d'homme & de femme de la même couleur.

D. Que signifie le Tablier?

R. Il eft le symbole du travail, & sa blancheur nous démontre la candeur de nos mœurs, & l'égalité qui doit régner entre nous.

D. Pourquoi vous a-t-on donné des gants blancs ?

R. Pour m'apprendre qu'un Maçon ne doit jamais tremper les mains dans l'iniquité.

D. Pourquoi donne- t’on des gants de femme ?

R. Pour montrer qu'on doit estimer & chérir sa femme lorsqu'on est marié, & qu'on ne peut l'oublier un seul instant sans être injuste.

D. Que vîtes-vous lorsque vous fûtes reçu Maçon?

R. Trois grandes lumières placées en équerre.

D. Que signifient ces trois grandes lumières?

R. Le Soleil, la Lune & le Vénérable.

D. A quoi sont allégoriques le Soleil & la Lune ?

R. Aux deux Surveillants qui, avec le Vénérable sont les trois lumières de la Loge.

D, A quoi servent ces lumières ?

R. L'une à éclairer les FF. dans leur marche, l'autre à les éclairer dans leur retraite, & la troisième à éclairer la Loge.

D. Où est située votre Loge ?

R. Dans la Vallée de Josaphat, au pied de la plus haute montagne.

D. Qu'entendez-vous par le mot de Loge ?

R. L'assemblée de Maçons dument constituée.

D. Comment s'appelle votre Loge ?

R. La Loge de St. Jean.

D. Pourquoi dites-vous la Loge de Saint-Jean plutôt que de tout autre Saint ?

R. Parce que du temps des guerres dans la Palestine, les Chevaliers de l'Ordre de St. Jean se joignirent aux Maçons pour combattre les infidèles.

D. Quelle forme a votre Loge ?

R. Un carré long.

D. Quelle longueur?

R. De l'Orient à l'Occident.

D. Quelle profondeur ?

R. De la surface de la terre au centre.

D. Quelle largeur ?

R. Du Midi au Nord.

D. Quelle hauteur ?

R. Des pieds, des toises & des coudées sans nombre.

D. De quoi est-elle couverte ?

R. D'un Dais céleste parsemé d'étoiles.

D. Pourquoi répondez-vous ainsi ?

R. Pour faire entendre que les Maçons, répandus sur la surface de la terre, ne forment ensemble qu'une même Loge.

D. Qui soutient votre Loge ?

R. Trois grands piliers.

D. Comment les nommez-vous ?

R. Sagesse , Force , & Beauté.

D. Pourquoi les nomme-t-on ainsi?

R. La Sagesse sert au Vénérable pour inventer, la Force au premier Surveillant pour soutenir , & la Beauté au second Surveillant pour orner , ou la Sagesse pour l'entreprise, la Force pour l'exécution , & la Beauté pour l'ornement.

D. Combien y a-t-il de fenêtres à votre Loge ?

R. Trois ; l'une à l’Orient, l'autre au Midi & la troisième à l'Occident.

D. Pourquoi n'y en a-t-il pas au Nord ?

R. Parce que les rayons du Soleil pénètrent faiblement dans cette partie.

D. Combien y a-t-il de sortes de Maçons ?

R. Deux sortes, les Maçons de Théorie & les Maçons de Pratique.

D. Qu'apprenez-vous étant Maçon de Théorie ?

R. Une bonne morale qui sert à épurer nos mœurs, & à nous rendre agréable a tout le monde.

D. Qu'est-ce qu'un Maçon de pratique ?

R. C'est l'ouvrier Tailleur de pierre qui élève des perpendiculaires sur leurs bases.

D. A quoi travaillent les Maçons ?

R. A élever des Temples à la vertu, & à creuser des cachots pour les vices.

D. Que doit faire un Maçon ?

R. Fuir le vice & pratiquer la vertu.

D. Où se tient le Vénérable en Loge ?

R. A l'Orient.

D. Pourquoi ?

R. A l'exemple du Soleil qui paraît à l'Orient pour ouvrir la carrière du jour, le Vénérable s'y tient pour ouvrir la Loge, aider les ouvriers de ses conseils & les éclairer de ses lumières.

D. Où se tiennent les Apprentis ?

R. Au Nord.

D. Pourquoi ?

R. Parce que c'est la partie la moins éclairée, & qu'un Apprenti qui n'a reçu qu'une faible lumière , n'est pas en état de supporter un plus grand jour.

D. A quoi travaillent les Apprentis ?

R. A dégrossir & ébaucher la pierre brute.

D. Quel âge avez-vous ?

R. Trois ans & plus.

D. Pourquoi répondez-vous ainsi étant plus âgé ?

R. Parce que jadis il fallait avoir travaillé trois ans & être reconnu d'une discrétion à toute épreuve , pour être reçu Maçon.

D. Avez-vous vu votre Maître aujourd'hui?

R. Oui, Vénérable.

D. Comment était-il habillé ?

R. D'or & d'azur.

D. Que signifient ces deux couleurs ?

R. L'or fignifie richesse , & l'azur sagesse , dons que Salomon obtint du grand A. de l'U.

D. Quel est le devoir des Apprentis envers les Compagnons & Maîtres?

R. De travailler avec assiduité, zèle & discrétion.

D. Où avez-vous travaillé ?

R. Au Temple de Salomon.

D. Combien de temps travaillent les Apprentis ?

R. Depuis le Lundi matin, jusqu'au Samedi soir.

D. Par où êtes-vous entré au Temple ?

R. Par la porte d'Occident.

D. Avez-vous été payé ?

R. Je suis content.

D. Où l'avez-vous été ?

R. A la Colonne J.

D. Qu'a-t-on exigé de vous ?

R. Un signe , un attouchement, une parole & un mot de paffe.

D. Où se tiennent les Surveillants en Loge?

R. A l'Occident.

D. Pourquoi ?

R. A l'exemple du Soleil qui y termine sa carrière, les Surveillants s'y tiennent pour recevoir les ordres du Maître, payer les ouvriers & les renvoyer contents.

Nota. Quand on trouve, ou qu'il se glisse des Profanes dans un lieu où l'on parle de Maçonnerie , le premier qui s'en aperçoit doit dire, il pleut, & dès ce moment tous doivent garder le Silence,

 

Partager cet article

MONTALEAU - dans Rite Français
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog