Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 11:41

    Les FF.-.Maîtres des Cérémonies ont ouvert la porte de la Loge qui communique à la Salle du Banquet, dans laquelle la plus grande partie des Frères Visiteurs qui avaient assisté à l'Inauguration, se sont rendus en cérémonie revêtus de leurs Ornements & Bijoux, & y ont été rangés en double parallèle, réunis à l'Orient (en forme d'un fer à cheval) chacun suivant son rang dans l'Ordre.

Tous les Frères se sont mis à l'Ordre & le Glaive en main, pour recevoir le Sérénissime Grand Maitre, qui était précédé des Grands Officiers de l'Ordre, du Héraut d'armes, des Officiers Dignitaires de la Loge, des FF :. Experts, des FF:. Maîtres des Cérémonies, du F;. Vicomte Le Veneur, Maître d’Hôtel, des autres FF:. Officiers de la bouche, & de l'harmonie.

Le banquet, dressé sur une table en deux parallèles réunis par l’Orient, couvert de cristaux, décorée de figures, de fleurs et de fruits, était éclairé du nombre parfait de 81 Etoiles.

L’harmonie était placée au dessus de la galerie de la Salle du Banquet, derrière le Trône du Sérénissime Grand Maitre.

Vingt et un frères, distingués par un des symboles de la Candeur, ont fait le service.

Tous les Frères ayant pris place, suivant leur rang Maçonnique, le Très Illustre Administrateur Général, au nom du  

Sérénissime Grand MAITRE, a fait l'ouverture des travaux a l'Orient. Les Frères Comte de Saisseval & Marquis de Turpin de Crisse , à l'Occident.

Ensuite il a annoncé la première santé d''obligation, celle de LOUIS XVI, NOTRE AUGUSTE MONARQUE, et de la FAMILLE ROYALE.

Cette santé a été commandée par le Sérénissime Grand Maître.

Tous les Frères se sont empressés à marquer les symboles de leur attachement et de leur respect pour le R O I, & les applaudissements mystérieusement répétés & confondus avec le son des Instruments, ont été accompagnés des vœux les plus sincères pour la conservation des jours précieux de SA MAJESTÉ & de la FAMILLE ROYALE , pour la gloire de son Règne , & la prospérité de l'Etat.

La seconde santé proposée et commandée par le très-illustre Administrateur général, fut celle de notre Sérénissime Grand Maître.

Elle fut célébrée avec ce zèle vif & sincère qu'inspire toujours sa présence & suivie de cette forte d'applaudissements trop bien sentis pour être décrits.

Le Sérénissime Grand Maître répondit à cette santé avec des grâces qui augmentaient le prix de cette faveur.

La troisième santé fut celle du très-illustre administrateur général. On y joignit celle des Grands Maitres de tous les Orients étrangers.

Elle fut proposée & commandée par le F:. Marquis de Saisseval, & célébrée au son de.la Musique.

La précision du travail fut pour cet illustre Chef un nouveau gage de la reconnaissance & de l'attachement de tous les Frères ; et les applaudissements furent de faibles interprète du sentiment que sa présence inspire.

La quatrième santé proposée & commandée par le Vénérable Frère Marquis de Saisseval, fut celle du GRAND ORIENT de FRANCE, à laquelle tous les Officiers présents répondirent.

Ces quatre santés furent célébrées le Glaive en main & debout.

Le très Illustre Administrateur général proposa, la santé du Vénérable en exercice, des Surveillants, Officiers Dignitaires & Membres de la Loge de la Candêur.

Cette cinquième santé fut commandée par l’Administrateur général, & répondue par tous les Frères de la Loge, debout et le Glaive en main ; ensuite l'harmonie exécuta en musique un divertissement.

Le Frère Comte de GOUY, Orateur, a chanté un Cantique de sa composition, ce témoignage de son zèle Maçonnique a été reçu avec un applaudissement bien mérité ; mais la modestie de ce Frère prive la Loge de la Candeur du plaisir de tracer ici ce Cantique.

Le F:. Vicomte de Gand, Substitut du F:. Orateur, ayant été invité à chanter un morceau de fa composition, se rendit aux vœux de la Loge, & aux désirs du Sérénissime Grand Maître, en chantant les couplets suivants.

(Chanson du Frère Vicomte de GAND)

Frères, Amis, célébrons la présence du Maitre de tous les Maçons ; et prouvons lui notre reconnaissance, par nos vœux et par  nos chansons : de notre Loge il a reçu l’hommage, offrons lui celui de nos cœurs ; et que ce jour soit un présage de paix, de gloire et de bonheur, de paix de gloire et de bonheur.

Jurons ici de vivre pour lui plaire, ne jurons pas d’être discret ; de ses vertus ne faisons point mystère ; car l’univers sait nos secrets : Oui, son exemple assez nous autorise à choisir l’amour et l’honneur, pour le refrain et la devise de la Loge de la Candeur. Bis.

Le Sérénissime GRAND MAITRE, a prié le Frère Vicomte de GAND de recommencer ces couplets, qu’il n’a achevés qu’au bruit des applaudissements réitérés et au son des instruments.

Le très-illustre Administrateur général a demandé que les couplets chantés par le F:. Vicomte de Gand, fussent annexés à la planche du jour ; ce qui a été exécuté par le F;. Secrétaire.

Le Sérénissime Grand -Maître, ayant proposé la santé des Frères Vicomte de GaND & Comte de Gouy : elle a été commandée par l’Administrateur général, & suivie des applaudissements. Ces FF:, y ont répondu suivant l'usage.

Immédiatement après, suivit celle de tous les Frères répandus sur les deux hémisphères.- Tous les Frères Servants formaient un triple parallèle.

Cette santé a été précédée du Cantique de l'Ordre, chanté par le F:. Vicomte Le Veneur.

Le Sérénissime Grand-Maître , les Grands Officiers de l'Ordre ayant signé la présente Planche, ainsi que tous les Frères qui avaient assisté à la Cérémonie de l'Inauguration ; tous les travaux de ce jour mémorable & flatteur pour la Loge de la Candeur, & intéressant pour I’ Ordre , ont été heureusement terminés au sein de la paix, du bonheur, & aux sons de l'harmonie, le vingt-cinquième jour du dixième mois de l'an de la vraie lumière cinq mille sept cent soixante et quinze.

A ces travaux réguliers succédèrent quelques divertissements ménagés pour le Sérénissime Grand-Maître. Après lesquels il fut accompagné ainsi que le très illustre Administrateur général par tous les Frères de la Loge, & leurs cœurs suivirent ces Chefs dignes d'être chéris, longtemps après que leurs yeux eurent cessé de les voir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de MONTALEAU
  • : Instruction du rite Français
  • Contact

Recherche

Liens