Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 00:22

Revue The Freemason le 4 juillet 1885.

Copie de 1778.

Publié par Alain Bernheim dans son livre:

"Une certaine idée de la franc-maçonnerie"

Dressés par la Respectable Loge St. Jean de Jérusalem de l'Orient de Paris, gouvernée par le très haut et très puissant Seigneur Louis de Bourbon, Comte de Clermont, Prince du Sang, Grand Maître de toutes les Loges Régulières de France, pour servir de Règlement à toutes celles du Royaume.

1.

Dieu étant notre Chef, nous l'invoquerons sans cesse pour demander son assistance et nous ne profanerons jamais son Saint Nom.

2.

Les Empereurs, les Rois et les Princes étant nos Souverains, nous serons soumis à leurs volontés.

3.

Les Rois ayant établi des Gouverneurs, juges et magistrats pour nous donner des lois et nous gouverner, tout bon maçon s'y soumettra et respectera les Personnes supérieures à luy.

4.

Les richesses de quelque façon qu'elles favorisent les hommes, ainsi que les honneurs et la naissance, ne doivent point donner de vanité Dieu nous ayant tous créés comme ses Enfants. Le Riche ne sera pas orgueilleux de son Bien ni enflé de naissance et de ses Emplois, et pour mériter à juste titre les faveurs dont le Grand Architecte de l'Univers l'a comblé, il aimera les pauvres et les assistera en Vrai Maçon.

5.

Le vrai Maçon doit être dans la Société, civil, docile, humain, poli, Ennemi du mensonge et de la calomnie.

6.

Le Maçon que est en famille, observera d'édifier sa femme et ses enfants par une bonne conduite et de ne pas dissiper son bien dans les excès de la débauche. Il souffrira patiemment les adversités de ce monde, afin d'être dédommagé dans l'autre.

7.

Les Juremens, Blasphèmes étant indignes d'être proférés par des Maçons, à cet effet ils seront exhortés de s'observer très rigidement.

8.

Les signes des Maçons servant à nous faire reconnaître ayant été profanés par des indiscrets dans les lieux publics et communiqués a ceux qui ne le sont pas, à cet effet il vous est recommandé de n'en donner qu'à propos et avec attention.

9.

Lorsque le Vulgaire parlera sur le compte de la Maçonnerie, vous êtes exhortés d'écouter et de vous taire. La noble Société se contentant d'elle même, doit pardonner à ceux qui nous condamnent, sans nous connaître.

10.

Les excès de débauche, de telle nature qu'ils soient, rendant l'homme qui s'y adonne méprisable, tout bon Maçon observera de ne pas s'y livrer et de vivre en homme de probité et de vertu.

11.

Vous n'admettrés que des gens d'une naissance honnête, de bonne vie et moeurs, craignant Dieu et ayant le Baptême.

12.

Lorsqu'un Frère aura proposé un aspirant vous vous informerez de ses vie et moeurs et le scrutin décidera de son admission ou refus. Vous ferez cette opération avec équité et discrétion.

13.

Vous ne recevrez que des hommes libres dans leurs états, ayant vingt-cinq ans complets. Les fils des Maçons seront exempts de la majorité, mais jusqu'alors ils resteront apprentifs et compagnons.

14.

Pourqu 'un Maçon s'attache à l'Art Royale avec Zèle, on ne donnera jamais deux grades à la fois et on ne lui donnera de nouvelles lumières que lorsque le maître sera content de son travail, de sa conduite et de son zélé.

15.

Vous vous assemblerez régulièrement tous les mois Jours de Fête ou de Dimanche, les offices divins étant finis, et cela, parce que les jours ouvrables, vous devez vous attacher aux devoirs de votre état.

16.

Vous vous pourvoirez d'un terrain pour bâtir et décorer votre Loge de tout ce qui lui est necessaire. A cet effet vous vous cotiserez et conduirez selon les lumières d'un maître en charge ou son substitut qui agira en son absence.

17.

La Loge aura neuf Officiers qui seront: 1, le Maître; 2, le 1"' Surveillant; 3, le second Surveillant; 4, l'Orateur; 5, Le Secretaire; 6, Le Trésorier; 7, Le Maître des Cérémonies; 8, Le Couvreur; 9, L'Architecte. Ils seront tous décorés de leurs cordons et bijoux suivant l'usage et placés ainsi qui chaque maître régulier l'a vu pratiquer dans la Grande Loge.

18.

Comme il est important qu'une Loge ait des Fonds pour se soutenir, pour faire des aumônes à ceux qui en ont besoin dans l'indigence, chaque récipiendaire sera tenu de payer avant sa réception au Trésorier 120 livres pour la Loge et 12 livres pour son Tablier, ses gants et la lumière de la Loge. Le Banquet sera un pique-nique et à peu de frais.

19.

Les loges ne se convoqueront jamais. Le Maitre en charge donnera le jour de St. Jean Baptiste l'indication des douze loges de l'Année et les membres seront censés être avertis, pour le courant à cause que les convocations ///////////////        cependant convoqués pour des cas extraordinaires, à la diligence du Maitre.

20.

Chaque Frère payera annuellement au Jour de St. Jean Baptiste six livres entre les mains du Trésorier pour sa quotité et à chaque loge qu'on tiendra le Trésorier aura un Tronc triangulaire devant lui et il exhortera les Frères d'y mettre en aumône pour les pauvres.

21.

Chaque voyageur indigent de quelque nation qu'il soit, aura purement et simplement de quoi se conduire jusqu'à la première Loge où il passera ; afin que la chose ne soit pas abusive au détriment de l'Ordre et l'on n'accordera des bienfaits qu'à des Frères munis de certificats d'une Loge Régulière qui attesteront la bonne conduite de ceux qui sont porteurs.

22.

Les compagnons garderont l'Intérieur de la Loge et les Apprentifs l'Extérieur, a tour de rôle. Ils rendront compte de leur mission au couvreur et ce dernier aux Surveillants qui en rendront compte au Maitre.

23.

Il n'y aura que le Maitre de la Loge et les Ecossais qui aient la liberté d'être couvert. L'Architecte aura celle de prendre les Apprentifs et les compagnons pour se faire aider et servir. Lorsqu'ils travailleront ils seront toujours en tabliers et gants.

24.

Si un maçon fait une bassesse et donne atteinte à son honneur il sera semoncé pour la première fois et pour la seconde amandé de 12 livres, mais la troisième fois il sera exclu jusqu’ à ce qu'il se comporte mieux.

25.

Lorsqu'un visiteur arrivera, le maitre des cérémonies ira l'examiner sur ses grades et sur son rapport on l'admettra en loge, de la manière accoutumée.

26.

Le Secrétaire inscrira sur son registre toutes les délibérations, morts des Frères et généralement tout ce qui sera nécessaire. Il expédiera des certificats sur du Vélin, revêtus du sceau de la Loge, qu'il fera signer par le maître et tous les officiers et il prendra pour chaque certificat trois Livres.

27.

Le Trésorier enregistrera exactement toutes les recettes et ses dépenses. Il n'en pourra faire aucune sans l'agrément de la loge. Il rendra son compte, annuel à la St. Jean Baptiste.

28.

Les officiers ne payeront point de picque-nicque pendant leur année d'exercice mais ils payeront le Banquet du Jour de la St. Jean et repartiront entre eux Neuf.

29.

Le jour de St. Jean tous les Maçons iront à la Messe, en habits décens, gants et bouquets blancs, après ils s'assembleront pour procéder par la voie de Scrutin a l'Election d'un nouveau Maitre ou à la prorogation de celui qui est en charge; on ne votera qu'en faveur du mérite; on arrêtera les registres des secrétaire et Trésorier. Le nouveau Maitre nommera ses officiers et après la lecture faite des présens réglemens, il fermera la loge à l'ordinaire.

30.

Le Lendemain de la Fête St. Jean, le nouveau Maitre fera célébrer un service des morts pour le repos des âmes des Maçons décédés, auquel tous les Frères assisteront en habit noir Lequel service sera payé des fonds de la loge.

31.

Il est expressément recommandé au Maitre de faire observer un profond silence pendant la Loge de Table, de punir les contrevenans, la première fois par un exercise sans honneur, pour la seconde fois à l'amende pécuniaire de trois frères, et la troisième fois le Maitre fermera la Loge, se retirera du Banquet ainsi que tous les officiers. Rien n'imitant mieux la Tour de Babel, qu'une Loge mal gouvernée ou des Frères qui n'obéissent pas.

32.

Le Maitre portera séparément les santés d'obligation et à chacune il chantera et fera chanter les cantiques qui y sont annexées. La dernière finira par le nœud de chaîne, on ne proposera jamais rien en Loge de Table; tout devant être régulier et entre l'Equerre et le compas.

33.

Les Loges seront décorées et les officiers placés comme dans la Grande Loge de France, dont chaque Maître particulier est instruit, et lorsqu'il aura quelque bon morceau d'Architecture achevé on le fera paraitre pour exciter l'émulation.

34.

Si quelque Frère tombe malade, il en informera le Maître qui lui ferra donner tous les secours possibles en conformité de nos engagemens primitifs.

35.

St quelque Frère tombe dans l'adversité par des malheurs non occasionnés et qu'il ait toujours donné des marques d'une bonne conduite, on doit tout mettre en usage pour le soulager.

36.

Le Maître aura grande attention de recommander a la fermeture de chaque Loge, le silence et la discrétion sur toutes les affaires de l'Ordre et il le fera promettre sous l'obligation de la réception et quiconque y aura prévariqué sera exclus pendant 7 mois.

37.

Un Frère atteint et convaincu malheureusement de quelque crime contre la religion et la loy de nature, ou de quelque trahison manifesté contre l'ordre, sera exclu de tous les registres et brûlé de la manière accoutumée.

38.

A chaque augmentation de Grades les Frères qui en recevront mettront six livres dans le Tronc pour les pauvres, et payeront le luminaire on conviendra aussi des jours d'assemblées particulières pour l'instruction de chaque classe.

39.

Lorsqu'un frère sera décède tous les autres iront à son enterrement un cierge à la main, la loge lui fera faire un service qui sera payé par le Trésorier, qui aura soin de tirer de la famille les Bijou Maçons du défunt.

40.

On ne délivrera des certificats qu'aux frères qui se seront bien comportés et tout visiteur qui n'en aura point sera censé un sujet suspect, car d'être maçon dans le cœur, comme bien des gens répondent, cela ne suffit pas. Il faut donner des preuves qu'on est enfant d'une lumière légitime.

41.

Les voyageurs en arrivant dans une loge iront faire visite au maître pour lui demander entrée, ce qu'on leur accordera autant qu'ils se comportent bien.

42.

Les Maitres Ecossais seront les Surintendants des Travaux, seuls en pourront corriger les défauts. Ils auront la liberté de la Parole, celle d'être toujours armés et couverts, et ne pourront être redressés s'ils tombent en faute, que par des Ecossais.

43.

Les Frères servans n'auront jamais d'autre lumière que celle d'Apprentif et de compagnon. Ils ne posséderont aucune charge Ils seront reçus gratuitement avec la corde au col. Ils prendront place au banquet lors de la dernière santé.

44.

Si pour le bien de l'Ordre il convient de faire quelque supplément aux présens règlement, on pourra le faire et tant que l'assemblée régulière l'approuvera à chaque Loge de réception. Le Secrétaire aura attention de faire lecture de ces statuts afin qu'on ne puisse les ignorer.

Donné à Paris, la loge expressément et régulièremant assemblée à cet effet entre l'équerre et le compas en présence de soixante Frères, Maîtres et Surveillants.

L'An de la Grande Lumière 5755, le 4 Juillet de l'Ere vulgaire 1755, auxquels a été apposé le sceau mistérieux de la Loge Ecossaise en cire rouge et lais or et azur.

Signé, lu l’original

LOUIS DE BOURBON

Comte de CLERMONT

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de MONTALEAU
  • : Instruction du rite Français
  • Contact

Recherche

Liens