Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 19:40

Beaucoup de Maçons du Rite Français se demandent quelle est la spécificité de leur Rite. Je dirai tout de suite quelle est, à mon avis, la réponse à cette question. Elle pourra paraître paradoxale, mais je la crois pourtant juste et profonde. La spécificité du Rite Français, c’est de ne pas en avoir. Ce que je veux dire, c’est que les autres Rites ont subi l’influence de facteurs extra-maçonniques, et que c’est cette influence qui donne à chacun sa spécificité, tandis que le Rite Français n’a subi aucune telle influence. Il est pour ainsi dire la Maçonnerie à l’état chimiquement pur. Je précise que cela vaut quand on compare le Rite Français aux autres Rites qui proviennent de la Maçonnerie française du XVIIIe siècle, c’est-à-dire au Rite Écossais Rectifié et au Rite Écossais Ancien et Accepté, en laissant hors de la comparaison les Rites anglais et américains. Disons, donc, que le Rite Français est la Maçonnerie française à l’état chimiquement pur, c’est-à-dire, la Maçonnerie française exempte de toute influence extra-maçonnique. Je ne dis évidemment pas cela pour lui en faire un titre de supériorité sur les autres Rites auxquels je l’ai comparé ; je ne fais que constater un fait, qui permet de donner la réponse juste à la question de la spécificité du Rite. En particulier, le Rite Français n’a pas de doctrine explicite, exprimée dans un discours logiquement structuré, et en définitive dogmatique, en prenant ce mot dans son sens originel qui n’a rien de péjoratif ; cela le différentie notamment du Rite Ecossais Rectifié qui, lui, a incontestablement une telle doctrine. C’est même le fait d’avoir une telle doctrine qui constitue la spécificité du Rite Écossais Rectifié, et cela est directement lié à l’influence extra-maçonnique que ce Rite a subie. La Maçonnerie par elle-même n’a pas de telle doctrine, et c’est parce que le Rite Français est, comme je l’ai dit, la Maçonnerie française à l’état chimiquement pur, qu’il n’en a pas. Qu’il n’ait pas de doctrine ne veut pas dire qu’il ne contienne pas d’enseignement, mais son enseignement n’est nulle part développé sous la forme d’une doctrine explicite et discursive dans les textes du rite, contrairement à ce qui se passe pour le Rite Écossais Rectifié. L’enseignement reste, de bout en bout, enveloppé dans les symboles, et cela vaut aussi bien pour les hauts grades que pour les grades qu’on appelle plus particulièrement ‘’symboliques’’, c’est-à-dire pour les grades bleus. Peut-être ne serait-il pas impossible de dégager de cette enveloppe symbolique une doctrine explicite, mais le fait est, en tout cas, que les textes du grade ne le font pas ; et je ne le ferai pas non plus, car à supposer que ce soit possible, cela ne serait pas conforme à la méthode initiatique du Rite, qui est celle-là même de la Maçonnerie.

                                                                                                              E.M

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de MONTALEAU
  • : Instruction du rite Français
  • Contact

Recherche

Liens