Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 00:34

LONDRES, 15 Mars 1768

Cher Frère,

Il y a quelque temps, j'eus la faveur d'une lettre du Substitut du Grand Maître de France, accompagnée d'une copie des Lois de votre Grande Loge, d'une liste de Loges et d'une Formule de Députation, et exprimant aussi le désir de voir s'établir à l'avenir entre Nous une correspondance Fraternelle. Je reçus avec plaisir cette obligeante proposition et j'y répondis en exprimant mon prompt assentiment. Je l'avisai en même temps que nous étions en train de reviser nos Lois ; cela fait nous donnerait l'occasion de lui envoyer notre nouveau Livre des Constitutions contenant nos Lois et Règlements, avec la Liste de nos Loges et une Formule det Députation. Je saisis donc ce désir comme l'occasion me donnant l'agréable satisfaction de vous adresser le susdit Livre des Constitutions, etc., en vous priant de le présenter au Substitut de votre Grand Maître avec ma fraternelle affection pour lui, et au nom de la Grande Loge d'Angleterre je souhaite ardemment que continue un Amour Fraternel si mutuellement désiré, ciment de notre très Honorable et Ancienne Société.

J'eus l'honneur de lire votre lettre du 27 Novembre 1767 au Frère Leautier l'avisant des Ordres reçus du Ministère de cesser vos Réunions, suite aux basses insinuations de vils Informateurs. De tout cœur je compatis à cette malheureuse infortune, mais en même temps j'applaudis à votre conduite ; déférant aussitôt à ces Injonctions, vous vous montrez par là Hommes de Mœurs paisibles et Sujets obéissants de votre gouvernement, car telle est la Règle de la Maçonnerie. J'espère toutefois que cette astreinte cessera et que vous vous réveillerez de votre présent sommeil avec plus de sécurité et de lustre.

De diverses parts de France j'ai reçu des Lettres, notamment une de Bordeaux sollicitant une Délégation pour nommer un Grand Maître Provincial, mais j'ai ordonné au Grand Secrétaire de les informer que je ne peux satisfaire leur requête, puisqu'il y a en France un Grand Maître et une Grande Loge auxquels ils doivent s'adresser pour ce qui concerne la Maçonnerie, et je demande permission de vous assurer que dans l'avenir la Grande Loge d'Angleterre ne se mêlera pas des affaires des Loges de France, et que nous estimons hautement inconvenant de connaître des Loges sous Juridiction de votre Grande Loge.

Je suis, avec l'amitié la plus fraternelle.

Cher Frère.

Votre très humble serviteur et Frère,

 JOHN SALTER D.M.G.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de MONTALEAU
  • : Instruction du rite Français
  • Contact

Recherche

Liens