Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 15:55

OFFICIERS DIGNITAIRES QUI COMPOSENT UNE L. AU RITE FRANÇAIS.

1. Un Vénérable.

2. Un premier Surveillant.

3. Un second Surveillant.

4. Un Orateur.

5. Un Secrétaire.

6. Un Député au Gr. 0.

7. Un Garde des Sceaux et Archives.

8. Un Trésorier.

9. Un Aumônier Hospitalier.

10. Un Expert.

11. Un Maître des Cérémonies.

12. Un F.'. Couvreur.

13. Un F.'. Terrible.

14. Un Maître des Banquets.

15. Un Architecte.

16. Un Maître d'Harmonie.

N.B. Des Adjoints peuvent être donnés à ces Dignitaires, qui sont renouvelés tous les ans, au scrutin et à la majorité, le jour de l'assemblée qui précède la fête de l'Ordre.

PLACES DE CES DIGNITAIRES.

Le Vénérable à l'orient.

Le premier Surveillant au midi, colonne B.

Le second Surveillant au nord, colonne J.

Le F. Orateur en tête de la colonne B, à l'0.

Le F. Secrétaire au côté opposé.

Le F. Garde des Seaux, à côté de l'0rateur.

Le F. Trésorier à côté du F. Secrétaire.

Le F. Expert en tête de la colonne B.

Le F. Maître des Cérémonies en tête de celle J.

Le F. Aumônier Hospitalier après le 1er Expert.

Le Maitre des Banquets après celui des Cérémonies.

Le F. Architecte après le Maitre des Banquets.

Le F. Couvreur à la porte intérieure du Temple.

Le F. Maître d'Harmonie à sa colonne.

Les Apprentis et Compagnons à la colonne J.

Les MM. et plus haut gradés à la colonne B.

Les Visiteurs de hauts grades à l'O. Les autres après les Officiers dignitaires.

DENOMINATION DES GRADES AU RITE FRANÇAIS.

1er grade, Apprenti.

2e Compagnon.

3e Maître.

4e Élu, 1er Ordre.

5e Écossais, 2e Ordre.

6e Chevalier d'0rient 3e Ordre.

7e Souverain Prince Rose-Croix, 4e Ordre.

DU TABLEAU PLACE AU MILIEU DU TEMPLE.

La connaissance de tous les objets qui le composent est symbolique, et devient d'une nécessité absolue à un Maçon, n'importe son grade, tout Vén. de L. pouvant lui en demander l'explication en séance.

Un Maçon qui ne pourrait répondre à une semblable invitation, conviendrait de son ignorance, et aurait à en rougir ; car, si un ouvrier profane doit connaître et le nom et la propriété de l'outil nécessaire à son art, à plus forte raison un Franc-Maçon.

La connaissance de ce tableau s'appelle, avec raison, le véritable chef de la Maçonnerie ; et plus un F. avance en grade, plus il se pénètre de cette vérité.

EXPLICATION DU TABLEAU.

Les Nos 1 et 2 représentent les colonnes du temple de Salomon ; c'est près d'elles que se plaçaient les MM. Ouvriers chargés de surveiller la construction du temple, et de payer le salaire dû aux ouvriers.

Le № 3 représente les sept degrés mystérieux du temple, et ceux de la Maçonnerie aux sept grades, auxquels ils font allusion. C'est avec de la persévérance et une longue étude que l'on parvient au dernier degré, au haut duquel sont renfermés, dans un tabernacle, les mystères de notre Ordre.

Le № 4 représente le pavé mosaïque, et tout à la fois l'union qui règne parmi les Maçons répandus sur la surface du globe. Le blanc du pavé représente la pureté de l'âme d'un Maçon ; le noir, un profane livré à tous les vices qui dégradent l'homme.

Le № 5, représentant l'équerre, est le symbole de la franchise et de la droiture, qui font le plus bel apanage d'un Mac., et le distingue du reste des humains ; il est aussi le symbole de la justice qui doit diriger les actions d'un Mac. il sert de bijou au Vén.

Le № 6 représente la planche à tracer le plan de la carrière que nous avons à parcourir, ainsi que les belles actions qui ont illustré celle de nos FF.

Les Nos 7, 8, 9 représentent les trois ouvertures  ou fénêtres pratiquées dans le temple de Salomon pour recevoir les rayons des astres bienfaisants dont l'efficace influence sert les trois règnes de la nature.

Le № 10, figurant le niveau, est le symbole de cette égalité qui doit régner parmi tous les FF. n'importe la classe à laquelle ils peuvent appartenir.

Le № 11, figuré par l'aplomb, est l'emblème d'une âme pure, d'une conscience exempte de tout reproche, marchant avec sécurité à travers les écueils les plus dangereux.

Le № 12, représentant la pierre cubique, figure un Mac. qui, par sa persévérance et son travail, a acquis les connaissances nécessaires pour perfectionner son ouvrage.

Le № 13, figuré par la pierre brute, représente un profane encore dans le néant, et qui vient recevoir la lumière.

Le № 14 est l'étoile flamboyante: le G qui se trouve au milieu est la lettre initiale du nom du G. A. D. L. dont nous recevons les lumières nécessaires pour nous guider dans les sentiers de la vertu.

Le № 15 représente le soleil, cet astre bienfaisant qui échauffe et vivifie tout ; qui donne le mouvement de la rotation, à tout le système polaire, et qui vivifie, par sa puissance, les deux règnes essentiels de la nature, l'animal et le minéral ; sans lui, la concrétion et la modification des métaux n'auraient pas lieu dans la terre où ils sont refermés ; sans lui, nous n'aurions pas de métal pur ; sans lui, tout ce qui respire sur la terre ne pourrait se reproduire.

Le № 16 représente un astre non moins bienfaisant, la lune, que les Égyptiens ont reconnu les premiers avoir plus d'influence sur le règne végétal : sans le secours de cet astre, les simples n'auraient ni saveur, ni vertu.

Le № 17 représente un compas, et nous démontre qu'un Mac. doit tellement mesurer les actions de sa vie, qu'il ne s'écarte pas du sentier de la vertu.

Le № 18 représente la houppe dentelée ou corde d'union entre tous les FF., dont les nœuds, doivent de plus en plus se resserrer. Elle désigne l'union de tous les Mac., travaillant tous au même but.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de MONTALEAU
  • : Instruction du rite Français
  • Contact

Recherche

Liens