Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 22:50

MAÇONNERIE FRANÇAISE

COMPRENANT SEPT GRADES SUIVANT LE RÉGIME DU GRAND ORIENT DE FRANCE.

PREMIER GRADE. APPRENTI.

DECORATION ET COMPOSITION DE LA LOGE.

La loge doit être tendue en bleu parsemé d'étoiles d'or ; à l'Orient est un trône avec draperie, élevé sur une estrade de trois marches.

A la gauche du vén. est un bureau ou autel, où se place l'orateur; à sa droite est également un autre autel où se place le secrétaire ; en bas de l'estrade, à droite et à gauche, sont deux autres autels où se placent le trésorier et l'hospitalier; les maîtres des cérémonies se placent adossés à ces deux autels ; à l'Occident, sont deux autels faisant face à l'Orient, élevés sur une estrade d'une seule marche : ce sont les places que doivent occuper les deux surveillants, le premier devant diriger la colonne du Midi, et le second devant diriger celle du Nord ; les deux experts doivent être placés au bas et adossés aux autels des surveillants. Le F. couvreur doit être placé près de la porte qu'il est chargé de garder. En outre de ces douze offices déjà nommés, il faut, pour compléter une loge, un grand expert, un F. terrible, un garde des sceaux et timbres, un architecte vérificateur et un maître des banquets, en tout dix-sept. La loge doit être éclairée par trois lumières placées, deux, auprès des deux surveillants, et la troisième contre l'autel du trésorier.

SIGNE.

Il se fait en portant la main droite à la gorge, les doigts serrés, le pouce écarté, la retirant horizontalement vers l'épaule droite, et la laissant tomber ensuite perpendiculairement le long de la cuisse droite.

L'ORDRE

Est de porter la main droite à la gorge, comme dans le premier temps du signe ; rester dans cette attitude.

ATTOUCHEMENT.

Il se fait en donnant la main droite et se frappant réciproquement avec le pouce sur la première phalange de l'index trois coups, deux précipités distants du troisième, suivant la batterie du grade.

LA MARCHE.

Elle s'exécute en plaçant le pied droit, la pointe en avant, le pied gauche posé derrière et en travers, pour former une équerre, et faire ensuite trois pas en avant, partant du pied droit, faisant suivre le gauche sans changer de position.

MOT DE PASSE.

NIAKLABUHT.

MOT SACRE.

NIKAJ (il s'épèle).

LA BATTERIE.

Trois coups, deux précipités et un lent—!!—!

AGE.

Trois ans.

DECOR.

Tablier en peau blanche, la bavette relevée.

DEUXIÈME GRADE

COMPAGNON

DECORATION DE LA LOGE.

La même que celle d'apprenti.

TITRES.

Les mêmes.

SIGNE.

Il se fait en portant la main droite sur le cœur, les quatre doigts serrés et le pouce élevé, la tirant horizontalement vers le côté droit et la laissant tomber ensuite perpendiculairement le long de la cuisse.

L'ORDRE

Est de porter la main droite sur le cœur, et rester dans cette position.

ATTOUCHEMENT.

Il se fait en donnant la main droite et frappant cinq coups, suivant la batterie du grade, avec le pouce, trois sur la première phalange de l'index, et deux sur celle du médius.

LA MARCHE.

On assemble les talons, la pointe des pieds écartée; on porte le pied droit en avant, un peu de côté : on fait suivre le gauche et on assemble les talons; on en fait autant en partant du pied gauche; on fait un troisième pas en avant en partant du pied droit, assemblant les talons.

MOT DE PASSE.

HTELOBBIHCS.

MOT SACRE.

ZO0B.

BATTERIE.

Elle se fait par cinq coups !!. !. !!

AGE.

Cinq ans.

DECOR.

Tablier en peau blanche.

TROISIÈME GRADE

MAITRE

DECORATION DE LA LOGE.

La loge doit être tendue de noir, parsemée de têtes de mort, de larmes et d'os en sautoir ; elle doit être éclairée par neuf lumières, trois groupes de trois ; au milieu de la loge il doit y avoir, en cas de réception, un tapis ou un petit matelas recouvert d'un voile noir, dessus une branche d'acacia.

TITRES.

La loge de maître est nommée chambre du milieu; tous les frères doivent avoir le chapeau sur la tête ; le président de la loge se nomme très-respectable, les surveillants très-vénérables et les membres très-vénérables maîtres.

SIGNE.

On place le pouce sur le creux de l'estomac, les doigts serrés et étendus; ensuite on porte la main à la hauteur du front, et voltant un peu le corps à droite, le pied droit porté en arrière, et on remet après la main et le corps dans la même position.

SIGNE DE DETRESSE.

Joindre les mains, les porter sur la tête, les paumes en dehors, relever la jambe droite en équerre derrière la gauche, en s'écriant : A moi les E. D. L. V.

ORDRE

Est de poser la main droite sur le creux de l'estomac, et de rester dans cette position.

ATTOUCHEMENT.

On se prend la main, les deux pouces entrelacés, les doigts un peu recourbés vers la pointe, et les appuyant sur le poignet, en forme de griffe.

LA MARCHE.

On assemble les talons, on enlève la jambe droite en avant, en la portant un peu à gauche et la reportant ensuite à droite, et posant le pied à terre, la jambe gauche croisée derrière la droite, à la hauteur du gras de jambe.

On en fait autant de la jambe gauche, puis on porte la jambe droite en avant, faisant suivre la gauche, et la croisant derrière la droite ; rassemblant après les talons, les pointes des pieds écartées pour former une équerre.

MOT DE PASSE.

MILBIHG.

MOT SACRE.

HANEB-KAM.

BATTERIE.

Neuf coups, ou trois fois la batterie d'app. !!_!_!!_!_!!_!

AGE.

Sept ans et plus.

DECORS.

Cordon bleu se portant de droite à gauche, au bas duquel est attaché le bijou qui est un compas et une équerre croisés, doublure de deuil.

Tablier en satin blanc, bordé en bleu, doublé en noir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de MONTALEAU
  • : Instruction du rite Français
  • Contact

Recherche

Liens