Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 00:30

2° partie

Maçonnerie Rouge ou hauts Grades

Les hauts grades sous la dénomination 1°d’Elu Secret, 2° Grand Elu Ecossais 3 ° Chevalier d'Orient, et 4° Rose-Croix ou sous la dénomination de premier, second, troisième et quatrième ordre formant l'attribution du Chapitre Métropolitain, lequel est composé des Sept Chapitres fondateurs séant à Paris, savoir :

1° Les Amis intimes,

2° L'amitié,

3° Les Frères unis de Saint Henry

4° Salomon,

5° L'harmonie.

6° la réunion des amis intimes

7° et l’amitié.

Le Chapitre Métropolitain s’assemble d’obligation aux Solstices d’été et d’hiver et à l’équinoxe du printemps, c'est-à-dire le jeudi qui précède le dimanche d’après la pleine lune du printemps, le 29ème jour du 4ème mois et le 8ème jour du 10ème mois de chaque année ; les autres assemblées sont extraordinaires.

L’initiation aux quatre ordres, toutes les affaires qui lui sont particulières, celles qui y sont portées des chapitres tant à Paris ou dans les différents lieus de la République auxquels il a accordé des lettres particulières comportant le matériel des travaux.

L’adresse est Au Sieur Palerni rue du Vieux Colombier N° 490 fb. St. Germain à Paris.

Note : Sur les noms des douze mois de l’année adoptée par le Chapitre Métropolitain on se sert de la Dénomination des mois de l’année civile des hébreux qui commence par le mois Tisri qui répond au mois de mars, premier mois de l’année suivant le Registre du Chapitre Métropolitain et pour l’année, on se sert de figures hiéroglyphiques représentant les nombres ci-après :

On fera bien attention que le non de l’année ne doit pas être celui de l’année courante, il doit être celui du nombre de révolutions de 33 ans qui se sont écoulé depuis la naissance de notre Souverain Rédempteur Jésus Christ et préciser le nombre d’années qui se sont aussi écoulés depuis la Grande Maitrise de l’ordre sous le grand maitre actuel, Roëttiers de Moutaleau, qui en 1800 est le Sérénissime Grand Maitre.

Grade d’Elu Secret

Le signe se fait par celui qui le demande en tirant son poignard de la main droite et le levant pour frapper.

Celui qui répond, ferme la main droite, le pouce en l’air, lève le poing ainsi fermé et le renverse.

L’ordre est de fermer la main droite, le pouce levé et la porter ainsi sur le côté droit à la hauteur de la hanche, comme si on tenait une épée, la pointe en l’air.

L’attouchement, pour celui qui le demande est de présenter le poing fermé, le pouce en l’air, de la main droite.

Celui qui répond doit saisir le pouce avec la main fermée, ceci se répète avec vitesse, trois fois de la même manière.

La parole est Nekum.

Le mot de passe est Abibalc

La Batterie se fait par neuf coups ainsi qu’il suit :

00000000 - 0

Ecossais

Le signe s’appelle signe d’extase. Il se fait les bras étendus jusqu’à la hauteur de l’épaule, les mains ouvertes en équerre, la tête penchée sur l’épaule gauche, le pied gauche en arrière, l’on y substitue le signe d’écharpe lequel se fait en portant la main droite à la hauteur de l’épaule gauche et la retirant le long du corps vers la hanche droite.

Ce signe sert pour saluer ou pour demander la parole.

Le contre signe est celui du ventre coupé, on porte la main droite à gauche et on la tire horizontalement.

L’attouchement se fait en se prenant mutuellement la main droite

et la renversant trois fois en disant à chaque renversement, l’une de ces trois paroles : Berith , Neder ,Schélemouth

La marche s’exécute par 3, 5, 7 et 9 savoir, trois pas d’apprenti, cinq du pied droit, sept du pied gauche et trois du pied droit, trois du pied gauche et les trois derniers du pied droit.

Le mot de passe est Elhanam

La parole est Schem, hamm, phorasch

La Batterie se fait par 3, 5, 7 et 9.

00 0

00 0 0 0

00 0 0 0 0 0

00 0 00 0 00 0

La pierre cubique

Cette pierre est représentée par un châssis recouvert en toile peinte de couleur d’agathe elle est portée sur un piédestal d’un pied de hauteur, exécutée également par un ________ recouvert en toile peinte de couleur de _____ rouge.

Ce châssis présente une de ses pointes et est orné de moulures et de sculptures dorées.

La face à droite porte un soleil rayonnant, à gauche l’étoile flamboyante et la lettre G au milieu.

Sur la face de derrière, il y a un compas ouvert dont les pointes portent sur un quart de cercle entre les chiffres 3, 5, 7

La face de la pierre qui est en devant porte dans ses cases tous les mots sacrés de l’une et l’autre maçonnerie quand on a la clef pour les lire.

Les chiffres qui sont autour désignent le grand Cube de 3 dans toutes ses multiplications. Quand le récipiendaire rapporte de la voûte sacrée le Delta, il le remet au V. qui dérange un peu la pierre et la place dessous sur le piédestal et remet la pierre à sa place.

Pour lire l’alphabet on commence par la case du bas à gauche, on monte à la seconde et on descend en diagonale, ensuite on remonte pour redescendre et ainsi de suite.

On lit par ce moyen la pierre cubique en commençant par le t, on monte à l’u et on descend au b pour remonter à l’a et descend à l, ainsi de suite.

 Chevalier d’Orient

Le signe se fait en portant la main droite étendue à l’épaule gauche et la descendant diagonalement et en serpentant vers la hanche droite.

L’on répond en portant la main droite sur la garde de son épée.

L’attouchement est de porter la main droite sur son épée pour combattre, passant le pied droit en arrière en tournant un peu le corps, la main gauche étendue en l’air comme si on voulait repousser quelqu’un ;

De sorte que les deux ff. dans cette position se rencontrent les deux mains gauches, en enclavant les doigts et sur le champ s’embrassent.

Le mot de passe est Yavaurum Hammaim

La parole est Juda, à quoi on répond Benjamin.

La marche se fait par sept pas, trois pas de maître, trois pas en arrière et un en avant.

La Batterie se fait par sept.

0000 000

L’ordre est de tirer son glaive, de le porter à la hanche droite.

Rose-Croix

Il y a deux signes, l’un d’eux demande et l’autre répond.

Le premier est de lever les yeux au ciel, de porter les deux mains jointes et renversées à la hauteur du front et les laisser tomber perpendiculairement sur le ventre.

Le deuxième est de lever la main droite à la hauteur du front, tous les doigts fermés, excepté l’index qui montre le ciel en ayant les yeux élevés.

Il y a un troisième signe qu’on appelle signe de secours et qui ne se fait que quand on est en danger :

On croise la jambe droite derrière la gauche, à la hauteur du gras de jambe, on y répond en croisant la gauche derrière la droite.

L’attouchement se fait en croisant les deux mains sur la poitrine, l’un de l’autre, ce qui s’appelle attouchement de bonne foi ou le bon pasteur.

Celui qui demande pose la main droite sur la mamelle droite de l’autre. Celui qui répond en fait de même, ensuite on pose la main gauche sur la mamelle gauche et ainsi de suite : puis on s’embrasse en disant : paix profonde.

Le mot de passe est Emmanuel.

La parole est INRI

La Batterie se fait par sept :

000000 0

Décorations sur les hauts grades

1° L’Elu porte un cordon noir de la largeur de quatre pouces moiré sur lequel est brodé trois têtes de mort, avec légende : vaincre ou mourir.

Au bas, est attaché un petit poignard dont le manche est doré et la lame en argent, le cordon se porte en bandoulière de gauche à droite.

Le tablier est doublé et bordé de noir sur lequel sont peintes quelques figures représentant la mort et aux trois assassins d’hiram.

2° L’Elu Ecossais est un cordon ponceau moiré de même largeur au bas duquel est attaché un triple triangle, il se porte aussi de gauche à droite.

Le Tablier est bordé et doublé de ponceau, on peut y faire peindre les attributions, analogues à la réception.

3° Le Chevalier d’Orient le cordon est un ruban vert moiré que l’on porte de gauche à droite ; au bas duquel sont attachées deux petites épées croisées.

Le Tablier est doublé et bordé de vert, on peint dessus les attributs du grade.

On porte une ceinture de taffetas vert d’eau, on y peint un fleuve, un pont et un homme combattant seul contre plusieurs qui s’opposent à son passage.

4° Le Rose Croix- il y a deux ornements différents.

Dans le premier appartement, c’est un cordon noir de quatre pouces de large moiré, porté en sautoir sur la poitrine au bas du quel est attachée une petite croix d’écaille fondue, rouge, chargée d’une rose épanouie en or, ainsi que ses feuilles, elle doit être incrustée dans la croix.

A droite et à gauche du cordon est attachée une croix de ruban cramoisi.

Le tablier de ce premier grade est bordé et doublé de noir et une croix au milieu cramoisie.

Dans le second appartement, c’est un cordon cramoisi de même largeur porté en sautoir, au bas duquel pend un bijou, qui est un compas ouvert sur un quart de cercle ; d’un côté est gravé le mot sacré du grade en caractère hiéroglyphique et de l’autre, le mot de passe.

La tête du compas est surmontée d’une couronne antique à pointe la quelle est d’argent ; entre le compas et le quart de cercle, est une croix sur la quelle est une rose épanouie avec quelques feuilles, la rose porte sur le croisillon et son pied descend jusqu’au quart de cercle, de l’autre côté est l’étoile flamboyante et la lettre G au milieu.

En bas de la croix il y a un aigle les ailes déployées et de l’autre côté un pélican avec ses petits dans leur nid.

Ces oiseaux et la rose sont en argent.

Le tablier est bordé de cramoisi, l’habillement du chevalier est une chasuble courte, blanche, de soie ou de laine, ayant une croix devant et derrière de ruban cramoisi.

Entrée dans un Atelier

V., 1er, 2ème et vous tous, mes frères.

Qu’il est doux et consolateur pour un voyageur isolé de rencontrer en tout pays, un peuple de frères et d’amis !

C’est ce que j’éprouve en cet instant, mes frères et si jamais j’ai ressenti l’extrême avantage de la maçonnerie, c’est au sein de ce respectable atelier.

Heureux, trois fois heureux ! celui qui eut le bonheur de coopérer à l’architecture sublime de ce temple auguste dont les Colonnes sacrées sont à la fois l’emblème des valeurs et des vertus qui vous caractérisent.

Mon plus grand désir en venant parmi vous, mes frères, est de partager vos glorieux travaux, de m’éclairer de vos lumières et faire de nouveaux progrès dans la maçonnerie.

Ne pouvant trouver des expressions assez fortes pour vous témoigner toute la Joie dont mon âme est atteinte.

Je vais recourir aux batteries et acclamations maçonniques.

Vivant, Vivant, semper Vivant.

  Document transmis par notre B.A.F. VOLKER

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de MONTALEAU
  • : Instruction du rite Français
  • Contact

Recherche

Liens