Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 23:42

LE RITE DES ANCIENS DEVOIRS

Lorsque la guerre de cent ans débuta en Angleterre en 1337, le besoin de soldats et d’argent fit fermer les chantiers gothiques coûteux, et obligea à créer un syndicat pour fournir du travail aux maçons non partis à la guerre qui étaient au chômage : on créa la franc-maçonnerie (1356 : Règlements pour les Maçons de Londres).

 Cette société alors composée uniquement de compagnons et de maîtres ne recevait en son sein que des apprentis.

Cette réception se faisait au cours d’un rite : le rite des Anciens Devoirs au cours duquel on lisait au récipiendaire un livre consignant l’histoire légendaire du métier, un éloge des sept arts libéraux, et les diverses règles morales à respecter dans le métier et dans sa vie de citoyen.

 Ce premier rite maçonnique, qui nous est connu par divers manuscrits, demeura en vigueur jusque vers 1729.

La cérémonie de réception comprenait trois moments successifs:

Le nouveau membre pose la main sur le livre des Devoirs du métier, pendant qu'on lui donne lecture des préceptes qu'il contient.

Une brève exhortation solennelle, exigeant du postulant le respect de ces règles.

Un avertissement enfin, exposant au postulant qu'il commettrait une grave faute, devant Dieu, s'il manquait à sa parole de respecter ces devoirs.

Cette cérémonie ne comprend pas de transmission de signes ou mots secrets et le serment se prête sur le Livre des devoirs du métier, et non sur la Bible, conformément aux usages catholiques et anglicans et à l'interdiction contenue dans l'Évangile.

 2° LE RITE DU MOT DE MACON

  L’arrivée du réformateur calviniste John Knox(1514-1572) en Écosse pour y fonder la Réforme, fut à l'origine de profonds bouleversements sur le plan de l'organisation des confréries jusqu'alors catholiques. Suite à leurs nouvelles conversions, ceux des francs-maçons qui étaient devenus presbytériens souhaitèrent à leur tour réformer la pratique des anciennes règles et revenir à une lecture seulement scripturaire des devoirs.

La réorganisation des devoirs entraîna de nombreux changements dans les loges opératives qui devinrent plus ouvertes à la libre interprétation des Écritures selon le principe de la liberté de jugement des réformateurs.

Le Rite du Mot de maçon aurait été élaboré au sein de la loge calviniste de Kilwinning entre 1628 et 1637.

Les plus anciens documents le concernant mentionnent un rituel qui consiste à recevoir en loge un nouveau membre en lui donnant une poignée de main pendant qu'on lui communique le nom des deux colonnes du Temple de Salomon.

Les documents plus tardifs, et notamment le « Manuscrit d'Édimbourg » qui date de 1696 et qui était le rituel de la loge « Canongate-Kilwinning », font apparaître des évolutions notables dès cette époque. Ils mentionnent notamment un « catéchisme » par questions et réponses, la pratique des cinq points du compagnonnage, ainsi que la transmission d'un mot supplémentaire en "M.B." au second grade.

Le rite du Mot de maçon, est la forme originelle des trois degrés (apprenti, compagnon, maître) pratiqués aujourd'hui par la quasi-totalité des loges maçonniques dans le monde.

RITE DES MODERNS

Le Rite du Mot de Maçon sera transformé en un rite universel par la Grande Loge de Londres, permettant à la franc-maçonnerie d'accéder à un œcuménisme tolérant et conciliant.

  RITE FRANCAIS

Les exilés britanniques apportent le rite des Moderns qui sera traduit, progressivement, en français.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de MONTALEAU
  • : Instruction du rite Français
  • Contact

Recherche

Liens