Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 00:11

« Le grand Orient s »est occupé de l’affaire pour laquelle il s’est assemblé extraordinairement, concernant l’examen définitif de la rédaction des trois premiers grades.

Les cahiers contenant ces trois grades ont été remis cachetés, au VF Salivet, orateur de la chambre des provinces, et dans le même état que le secrétariat les avait reçus du TCF de Possan, membre de la loge de la fidélité, à l’orient de Paris, l’une des neuf loges nommées pour les examiner. Le VF Salivet a été prié d’en faire la lecture.

Le VF orateur de la chambre des provinces a commencé cette lecture par le premier cahier intitulé, Grade d’Apprenti, contenant un protocole divisé en sections.

Le VF Peyrilhe a observé sur la formule pour l’ouverture des travaux qu’il croyait convenable d’ajouter, selon l’ancien usage, aux questions et aux réponses de s’assurer si la loge est couverte, et lorsque le vénérable annonce que les travaux sont couverts, ces mots, intérieurement et extérieurement : en conséquence de cette observation, il a été arrêté que ces deux mots seraient ajoutés à la rédaction des commissaires dans les questions et les réponses de s’assurer si la loge et les travaux sont couverts.

La lecture continuée, il a été fait la proposition suivante :

Les visiteurs seront-ils introduits avant ou après la lecture de la planche tracée dans la précédente tenue d’une loge ?

La matière mise en délibération, et après que les frères ont eu fait leurs observations, le VF Salivet a conclu à ce que la planche fut lue avant l’introduction des visiteurs. Le scrutin délivré et recueilli, les conclusions ont été adoptées à la pluralité de dix huit voix contre cinq.

Il a été observé par le VF Ceyrat qu’il ne lui paraissait pas prudent d’enseigner ni de faire exécuter au récipiendaire la marche mystérieuse après qu’il a prêté sa première obligation et au moment ou  on le fait avancer au pied du trône pour renouveler son serment , parce qu’un néophyte  n’est irrévocablement maçon que de l’instant ou le vénérable a prononcé la formule qui le constitue apprenti ; que s’il arrivait qu’il refusât de réitérer son obligation, on se trouverait alors embarrassé l’ayant instruit prématurément de ce qu’il ne doit savoir qu’après que initiation est entièrement achevée ; inconvénient qu’on préviendrait en ne donnant au candidat ces instructions que lorsqu’il sera rentré en loge après avoir repris ses vêtements.   

Cete observation ayant paru juste à l’assemblée, elle l’a prise en considération pour en délibérer ; et après avoir prié les frères de l’éclairée encore, elle a arrêté qu’on n’enseignera la marche à un récipiendaire qu’après sa réitération de son serment, et lorsqu’il sera rentré, habillé en loge, en le conduisant à la droite du trône pour y recevoir ses ornements.

La lecture de ce premier grade achevée, le VF Salivet a été remercié, et on a applaudi par les signes d’usage. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de MONTALEAU
  • : Instruction du rite Français
  • Contact

Recherche

Liens