Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 12:57

Le rite français

Drôle d'histoire, drôles d'histoires que ces rituels maçonniques qui aujourd'hui encore provoquent des discussions passionnées entre maçons ! Les rites maçonniques, et leur nombre, illustrent les tentations multiples et divergentes de relier la franc-maçonnerie à des traditions souvent légendaires. Certains maçons ont revendiqué un héritage ancien, dont on ne trouve pas de preuves réelles : ancienne Egypte (bâtisseurs de pyramides), bâtisseurs de cathédrales (liés aux Templiers). Toutefois la maçonnerie anglaise qui nait en 1717 a des vues plus réalistes : elle s'inspire, sans prétendre s'y rattacher, des symboles et des rituels des maçons opératifs du 17ème siècle, très présents à Londres après l'incendie de 1666 qui nécessita la reconstruction d'une grande partie de la ville. Les premières loges anglaises adaptent donc les rituels opératifs, de façon à ne conserver que ce qui aura une signification symbolique et philosophique forte, sans se préoccuper vraiment de ce qu'en pensent les ouvriers de bâtiment de l'époque. Ces premiers rituels sont sobres, transmis oralement et nous n'en avons donc aucune trace écrite avant 1730. En France, ce rituel anglais est simplement traduit et devient l'ossature de ce qu'on appellera bien plus tard le Rite Français.

La spécificité française

La structuration du corps maçonnique français en Grand Orient de France, en 1773, permet de fédérer, d’harmoniser et de codifier l’ensemble des structures et des usages en vigueur. Cela a représenté une avancée considérable, décidée démocratiquement par les députés des Loges. La grande majorité de ces dernières s’unifie sous les auspices de l’Obédience, hormis une " Grande Loge de Clermont " qui, refusant notamment l’élection des Vénérables, poursuivra seule son chemin quelques années et, pour finir, fusionnera avec l’Obédience en 1799, après les évènements révolutionnaires. Cette réorganisation de la franc-maçonnerie française va permettre de consigner et de préciser le corpus rituel et administratif pratiqué depuis le début du 18ème siècle. Fixée en 1785, imprimée en 1801 dans un Régulateur du Maçon, cette codification prend le nom de Rite Français. Cette période, qui voit de plus le Grand Orient de France se doter d’un système de Hauts Grades propres au Rite Français, est par ailleurs caractérisée par la naissance du Régime écossais Rectifié en 1778 ou plus tard, en 1804, du Rite écossais Ancien Accepté, que l’Obédience reconnaît également. L’unification réalisée assure d’emblée un bon fonctionnement obédientiel en apportant des solutions aux principales difficultés antérieures. Elle est à la base de la croissance et du rayonnement continental constaté les années suivantes.

Le Rite Français Moderne

La Loge l'EAU VIVE a choisi de s'inscrire dans cette tradition des origines de la maçonnerie des Lumières : les Frères ont donc choisi de travailler avec le Rite Français Moderne, qui se trouve en fait être le rite maçonnique le plus anciennement utilisé puisqu'il est la traduction du rite anglais des origines. La particularité de ce rite maçonnique est qu'il fait essentiellement appel à l'universalité, aux éléments visibles de la Lumière (le Soleil et la Lune y sont deux des trois Grandes Lumières), sans se référer directement à une puissance divine. L'homme se retrouve ainsi au milieu des mystères de la nature et s'efforce d'en comprendre les signes par l'étude des symboles qui l'entoure. La croyance en Dieu n'est pas exclue mais elle ne constitue qu'un des moyens, pour les Frères croyants, d'embrasser cette compréhension de la nature, laissant la liberté aux autres de rechercher ailleurs le chemin de la vérité, si tant est qu'elle existe.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de MONTALEAU
  • : Instruction du rite Français
  • Contact

Recherche

Liens