Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 19:57

24 Juin 1784 : Le Grand Orient

« Les Vénérables Frères Orateurs ont présentés la rédaction des trois premiers grades faite par les trois chambres.

Mis en délibération s'il sera nommé ou non des commissaires pour examiner cette rédaction. Conclusion du Vénérable Frère Peyrilhe qu'il soit nommé des commissaires, conclusions adoptées.

Le Grand Orient à prié les neufs loges ci-après nommées : la Bienfaisance, les Amis réunis, la Fidélité, les Cœurs Simples de l'Etoile Polaire, la Réunion des Etrangers, la Triple Lumière, Saint Nicolas de la Parfaite Egalité, l'Amitié et le Contrat Social, de nommer chacune un député pour examiner la rédaction des grades et faire leurs observations sur des feuilles séparées sans toucher au manuscrit et ce par tiers. En conséquence, les Députés des trois premières loges feront leur travail et remettront le manuscrit, les trois autres députés ensuite etc. Il sera écrit à ces neufs loges de choisir un député dans les neuf jours ».

11 Janvier 1785 : La Chambre des Grades

« Quelques frères ayant représenté qu'il était important de terminer le travail des grades symboliques, la question a été mise en délibération et la chambre a arrêté que les autres chambres seraient invitées de se joindre à elle pour prier le Grand Orient de fixer un délai pendant lequel les commissaires chargés de l'examen de la Rédaction des trois grades symboliques seraient tenus de la terminer ; et attendu qu'ils ont été nommés le 24 Juin dernier, la chambre prie le Grand Orient de statuer qu'ils termineront leur travail dans l'espace de trois mois, après quoi ils le remettront au Grand Orient dans l'état ou il se trouvera ».

24 Juin 1785 : Le Grand Orient

«  Il a été représenté par le vénérable Frère Roettiers de Montaleau qu'un grand nombre de loges se plaignent que depuis longtemps on leur  promet les règlements ainsi que les grades symboliques, que le travail des commissaires chargés de rédiger devrait être entièrement achevé, et que les termes qui leur ont été donnés pour le mettre à sa perfection sont expirés et au-delà. Le Vénérable Frère Roettiers de Montaleau a prié le Grand Orient de prendre un parti pour donner aux loges de la correspondance la satisfaction qu'elles demandent à cet égard et qu'elles attendent avec une juste impatience ».

15 Juillet 1785 : Le Grand Orient

« Le Grand Orient s'est occupé de l'affaire pour laquelle il s'est assemblé extraordinairement concernant l »examen définitif de la rédaction des trois premiers grades ».

Les Rituels sont votés:

          Le Grade d'Apprenti le 15 Juillet 1785

          Le Grade de Compagnon le 29 Juillet 1785

          Le Grade de Maitre le 12 Août 1785

  26 Aout 1785 : Le Grand Orient

« Après avoir donné tous ses soins et toute son attention à l'examen définitif des trois  grades symboliques dans les différentes séances qu'elle a tenues pour cet effet, l'assemblée s'est occupée des moyens de les faire parvenir aux loges de la correspondance et des précautions qu'il conviendrait de prendre tant pour en empêcher la publicité que pour  diminuer les frais qu'ils occasionneront.

Un Frère ayant observé que la manière de promulguer les grades était un objet assez intéressant  pour prendre toutes les précautions que la prudence pourrait suggérer, en conséquence qu'il estimait que les Chambres devaient être consultées et que c'était même un des cas où leur avis paraissait le plus nécessaire.

Les Frères s'étant réunis à cette observation, il a été arrêté que les Chambres seraient consultées sur la manière la plus sure de promulguer les grades et de les faire parvenir aux loges.

L'avis de la Chambre d'Administration sera donné le 7 Novembre 1785, celui de la Chambre de Paris le 11 Janvier 1786 et celui de la Chambre des Provinces le 23 Mars 1786.

7 Avril 1786 : Le Grand Orient

« La communication de ces différents avis donnée, le Vénérable Frère Oudet secrétaire général a fait lecture de son travail sur la même question, en conséquence duquel la Chambre d'Administration s'est déterminée à donner son avis.

Le Vénérable Frère Dauptain a aussi fait lecture de son rapport à la Chambre de Paris sur le même objet.

L'assemblée se trouvant suffisamment éclairée par le travail lumineux de ces deux Frères, la matière a été mise en délibération et les Vénérables Frères ont été priés de faire leurs observations, ensuite de quoi le Vénérable Frère Suë orateur de la Chambre d'Administration a donné se conclusions tendantes à ce que les grades soient envoyés manuscrits aux Loges.

Le scrutin délivré et recueilli les conclusions ont été adoptées à la pluralité de vingt deux voix contre treize.

Le Grand Orient a ensuite arrêté que la Chambre d'Administration serait chargée de surveiller et de diriger ce travail ».

10 Juillet 1786: Circulaire du Grand Orient adressée aux Loges

"L'uniformité dans les travaux des ateliers qui suivent notre Rite, a toujours été l'un des principaux objets qui ont excité notre attention; mais pour parvenir à établir cette uniformité, il était indispensable de faire une nouvelle rédaction des Grades, qui sont la base et les premiers éléments de l'Art Royal.

Quoique souvent distrait, malgré lui, de ce travail, par les soins multipliés et sans cesse renaissants de son administration, le Grand Orient vient enfin d'y mettre la dernière main...

La totalité des grades ne sera jamais envoyée à la fois; il en sera fait deux paquets, qui partiront à des jours différents".


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de MONTALEAU
  • : Instruction du rite Français
  • Contact

Recherche

Liens