Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 23:47

 

Nul profane ne peut être admis avant l'âge de vingt et un ans.

Il doit être de condition libre et non servile et maitre de sa personne.

L'admission d'un profane ne pourra être arrêtée que dans la troisième assemblée, en comptant celle ou il aura été proposé.

L'intervalle entre la proposition et l'initiation sera de trois mois, mais cet intervalle pourra être réduit à quarante cinq jours pourvu que dans ce temps, il y ait eu trois assemblées générales.

Tout profane admissible sera annoncé en particulier au Vénérable en exercice par l'un des membres de la Loge, Il en sera de même pour un maçon qui désirera être affilié.

Le Vénérable proposera en la forme qui suit le profane à la Loge assemblée et pendant les travaux, sans nommer ni désigner en aucune manière le Frère qui le présente :

Mes Frères, le profane N...(les noms et surnoms) de tel état, âgé de ...ans, né à... demeurant à ... est proposé et demande a être initié à nos mystères a titre de membre de cette Loge. Frère Premier et Second Surveillants annoncez le sur vos colonnes : invitez les Frères à se procurer d'ici à la première assemblée des renseignements sur le profane proposé à l'effet de délibérer alors s'il y aura lieu à nommer de Commissaires.

1S : Frère Second Surveillant, Frères qui décorez la colonne du midi, le Vénérable propose le profane N... (Il répète les noms, qualités, âge, profession, demeure) pour être initié à nos mystères à titre de membre de cette Loge. Il nous invite à nous procurer des renseignements d'ici à la prochaine assemblée, à l'effet de délibérer alors s'il y aura lieu à nommer des commissaires.

2S : Frères qui ornez la colonne du nord, le Vénérable et le Frère Premier Surveillant nous proposent le profane N... (Il répète les noms, qualités, âge, profession, demeure) pour être initié à nos mystères à titre de membre de cette Loge. Il nous invite à nous procurer des renseignements d'ici à la prochaine assemblée, à l'effet de délibérer alors s'il y aura lieu à nommer des commissaires.

Dans l'assemblée suivante on s'occupera de la proposition faite du profane, et le Vénérable dira :

Frère Premier et Second Surveillants, invitez les Frères à nous faire part des renseignements qu'ils ont pu se procurer sur le profane N... proposé dans la dernière assemblée.

1°S Frère Second Surveillant, Frères qui décorez la colonne du midi, le Vénérable nous invite à faire part des renseignements que nous avons pu nous procurez sur le profane N... proposé dans la dernière assemblée.

2°S Frères qui ornez la colonne du nord, le Vénérable et le Frère Premier Surveillant,  nous invitent à faire part des renseignements que nous avons pu nous procurez sur le profane N... proposé dans la dernière assemblée.

Si quelque s Frères ont des observations à faire, ils demandent successivement la parole en se levant et étendant la main. Le Surveillant sur la colonne duquel ils sont frappe un coup de maillet, auquel répond l'autre Surveillant puis le Vénérable par un semblable coup.

Le Surveillant dit : Très Vénérable un Frère sur ma colonne demande la parole.

Le Vénérable répond : Mon Frère vous pouvez parler.

Les Frères placés à l'Orient qui auront quelques observations à faire demanderont la parole au Vénérable.

Dans le cas ou plusieurs Frères demanderaient concurremment la parole, c'est au Surveillant à voir qui l'a demandé le premier et à l'annoncer au Vénérable.

Si personne ne se lève, le Frère Second Surveillant dit à demi-voix : Frère Premier Surveillant il n'y a point de d'observations sur ma colonne.

Le premier Surveillant dit : Très Vénérable, il n'y a aucunes observations sur les deux colonnes.

Le Vénérable dit : Frère Orateur, donnez vos conclusions.

Le Frère Orateur se lève et fait telles observations qu'il juge à propos : après quoi il attend un moment pour s'assurer si ses observations  n'en détermineraient pas quelques unes , et dans ce cas il faudrait les entendre et les débattre. S'il n'y a pas de nouvelles observations ou lorsqu'elles sont  suffisamment débattues, il conclut à ce qu'il soit nommé des Commissaires pour prendre des informations sur le profane proposé. Si cependant la nature et l'importance des observations déterminaient l'Orateur à penser qu'il ne doit point être nommé de Commissaires il y conclurait, mais dans l'un et l'autre cas le Vénérable ordonne le scrutin dans la forme qui suit :

Frère Premier Surveillant faites vous assurer par le Frère Maitre des Cérémonies du nombre des votants et faite distribuer le scrutin.  

Le Premier Surveillant donne cet ordre Frère Maitre des Cérémonies, celui-ci distribue à chaque Frère une boule ou fève blanche et une noire et rend compte au Premier Surveillant  du nombre des votants.

Le Premier Surveillant en rend compte au Vénérable.

Alors le Vénérable dit : Frères Premier et Second Surveillants, annoncez sur vos colonnes que le scrutin va passer sur les conclusions du Frère Orateur qui tendent à ce qu'il soit (ou qu'il ne soit pas) nommé des Commissaires (selon les conclusions qui ont été données) pour prendre spécialement des informations sur le profane proposé. Les boules blanches seront pour adopter les conclusions du Frère Orateur et les boules noires pour l'avis opposé.

1°S : Frère Second Surveillant Frères de la colonne du midi le scrutin va passer sur les conclusions du Frère Orateur qui tendent à ce qu'il soit (ou qu'il ne soit pas) nommé des Commissaires (selon les conclusions qui ont été données) pour prendre spécialement des informations sur le profane proposé. Les boules blanches seront pour adopter les conclusions du Frère Orateur et les boules noires pour l'avis opposé.

2°S : Frère de la colonne du nord le scrutin va passer sur les conclusions du Frère Orateur qui tendent à ce qu'il soit (ou qu'il ne soit pas) nommé des Commissaires (selon les conclusions qui ont été données) pour prendre spécialement des informations sur le profane proposé. Les boules blanches seront pour adopter les conclusions du Frère Orateur et les boules noires pour l'avis opposé.

Un Expert lève le scrutin le scrutin dans l'ordre suivant. Il présente la boite au Vénérable, aux Surveillants et à l'Orateur, ensuite aux Frères qui sont à l'orient, de la aux Frères de la colonne du midi puis à ceux de la colonne du nord et après avoir mis sa boule il porte la boite au Vénérable, qui avant de l'ouvrir appelle un deuxième Expert pour être avec le premier présents à l'ouverture du scrutin ; il ouvre la boite compare le nombre de boules avec celui des votants qui lui a été annoncé (ils doivent toujours être égaux). S'il se trouve plus ou moins de boules, qu'il n'y a de votants le scrutin est nul et doit être recommencé.

Si le scrutin est exacte, le Vénérable frappe un coup de maillet que les Surveillants répètent et annonce le résultat du scrutin.

Si les suffrages sont unanimes le Vénérable dit :

Frères Premier et Second Surveillant, annoncez sur vos colonnes que les conclusions du Frère Orateur ont été adoptées à l'unanimité et qu'il va être nommés des Commissaires chargés plus particulièrement de prendre des informations sur le profane proposé ; invitez en même temps les Frères à se joindre à moi pour y applaudir.

1°S : Frère Second Surveillant, Frères de la colonne du  midi, le scrutin a adopté à l'unanimité les conclusions du Frère Orateur ; en conséquence il va être nommé des commissaires chargés plus particulièrement  de prendre des informations sur le profane proposé, le Vénérable nous invite à nous joindre à lui pour y applaudir.

2°S : Frères de la colonne du  nord, le scrutin a adopté à l'unanimité les conclusions du Frère Orateur ; en conséquence il va être nommé des commissaires chargés plus particulièrement  de prendre des informations sur le profane proposé, le Vénérable nous invite à nous joindre à lui pour y applaudir.

Si le scrutin avait prononcé qu'il ne sera pas nommé de Commissaires le Vénérble en fera l'annonce et on n'applaudira pas.

V : A moi mes Frères

Et tous, ensemble applaudissent par la batterie de deux coups précipités et un lent, répétée trois fois et terminé par un triple VIVAT.

Le Vénérable nommera secrètement trois Commissaires parmi  les Frères tant présents qu'absents.

A l'assemblée suivante le Frère Maitre des Cérémonies sur l'ordre du Vénérable fera passer à l'orient et sur les deux colonnes, un sac qu'on nomme Sac des Propositions, il le présentera à tous les frères successivement, chacun sera tenu d'y mettre la main, comme si il voulait y mettre quelque chose sans être aperçu ; par ce moyen les Frères nommés Commissaires dans l'assemblée précédente auront la facilité d'y mettre leur rapport par écrit sans que personne puisse s'en apercevoir. Ce rapport peut être écrit sur un assez petit carré de papier  plié de manière qu'on ne voit rien dans la main, et qu'ainsi les Commissaires demeurent inconnus. Il ne sera pas nécessaire que ces rapports soient signés, et l'on se contentera d'indiquer le profane proposé par la lettre initiale de son nom.

Les informations que chaque membre de la Loge est invité à faire, et plus particulièrement les Commissaires, doivent avoir pour objet, non seulement la vie et les mœurs du proposé, mais encore de connaitre la trempe de son caractère, la nature de ses penchants habituels, de ses défauts, et surtout s'il n'a pas quelques vices qui pourraient être une raison suffisante pour ne pas l'admettre.

Si le rapport des trois Commissaires est favorable, ou si des trois deux sont favorables, le Vénérable dit :

 Mes Frères dans l'assemblée du ..., le profane N..., a été proposé pour être initié à nos mystères, j'ai en conséquence du scrutin,  nommé trois Commissaires pour faire les informations nécessaires. Ces trois Frères ont fait leur rapport et il en résulte qu'en admettant le profane, la Loge fera une bonne acquisition, le profane persiste dans le désir d'être reçu. Frère Premier et Second Surveillants proposez le profane N... aux Frères de vos colonnes et demandez leur s'ils ont des observations à faire.

1°S : Frère Second Surveillant, Frères de la colonne du midi, le Vénérable propose pour être initié à nos mystères le profane N... et il nous demande nos observations.

2°S : Frères de la colonne du nord, le Vénérable propose pour être initié à nos mystères le profane N... et il nous demande nos observations.

S'il y a des observations on les entendra.

Enfin l'Orateur conclut.

Le Frère Maitre des Cérémonies distribue le scrutin en suivant la même forme que ci devant.

Un Expert le lève et le porte au Vénérable qui compte les voix en présence d'un Second Expert : Si le scrutin est unanime il en rend compte à la Loge à haute voix et on y applaudit.

Si le scrutin présente deux boules noires ou plus, le profane est refusé.

Si le scrutin n'offre qu'une boule noire, le Vénérable invitera et fera inviter par les Surveillants à haute voix le Frère qui  a mis la boule noire à lui faire part hors de la Loge et sous le sceau du secret maçonnique des motifs de son opposition.

Dans cette conférence secrète, le Vénérable jugera de l'importance des motifs d'opposition, et s'il les trouve légers, il tachera d'obtenir de Frère opposant qu'il s'en désiste, sans cependant qu'il puisse l'y contraindre sous aucun prétexte.

Si le Frère qui s'oppose à l'admission ne voulait pas déduire ses raisons au Vénérable, soit qu'il craignit  de se faire un ennemi, soit qu'il eut de la répugnance à se lier avec le profane proposé, il pourra s'abstenir de se faire connaitre au Vénérable et attendra le dernier scrutin, ou il à été dit qu'une boule noire exclut le profane.

La Loge en ce cas doit préférer de conserver un membre dont elle connait le caractère, l'esprit et les qualités, à acquérir un étranger qu'elle ne connait pas.

 





Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de MONTALEAU
  • : Instruction du rite Français
  • Contact

Recherche

Liens